close
Le petit-déjeuner : le repas à ne pas sauter !

Beaucoup de personnes négligent ou oublient de prendre leur petit-déjeuner.

Pourtant cet acte est essentiel pour bien débuter la journée, et nous vous le démontrons avec 5 bonnes raisons de petit-déjeuner.

  1. Il reconstitue l’organisme en donnant de l’énergie.

Le petit-déjeuner permet de démarrer correctement la journée en reconstituant l’organisme. C’est un repas très important, car il suit une période de jeûne de 8 à 12 heures. De plus, il donne le signal de brûler les calories au lieu de les stocker.

  1. Il s’inscrit dans une alimentation plus saine.

Une étude publiée dans le Journal of the American Dietetic Association 1 a mis en évidence le fait que les personnes qui prennent un petit-déjeuner consomment globalement moins de glucides et plus de nutriments essentiels que celles qui le sautent. Cela entraîne également une prise des repas à heures régulières.

  1. Il permet d’éviter le grignotage.

Le fait de petit déjeuner a un impact sur la satiété et la réduction de la faim au cours de la journée. Il permet ainsi de limiter le grignotage.

  1. Il a une influence sur la corpulence.

Des études ont démontré qu’un sommeil irrégulier ajouté au fait de sauter le petit-déjeuner pourrait influencer la prise de poids2 (cela augmente l’appétit et la consommation de nourriture caloriques) et que les personnes qui prennent quotidiennement un petit-déjeuner ont un indice de masse corporelle (IMC) plus faible3.

  1. Il favorise la productivité.

En effet, la prise de petit-déjeuner améliore la concentration et la mémorisation4. Le taux de glucose dans le sang chute pendant la nuit et nous manquons d’énergie au réveil. Prendre un petit-déjeuner permet donc d’être plus productif dans la matinée.

Le petit déjeuner doit rester un moment de plaisir et none une corvée. Et il se doit d’être tout de même de qualité, sain et équilibré afin de s’offrir les bons apports dont nous avons besoin (vitamines, protéines, lipides, glucides, et minéraux).

Ambre Calvi

  1. Deshmukh-Taskar PR, Nicklas TA, O’Neil CE, Keast DR, Radcliffe JD, Cho S. The relationship of breakfast skipping and type of breakfast consumption with nutrient intake and weight status in children and adolescents: the National Health and Nutrition Examination Survey 1999-2006.J Am Diet Assoc. Juin 2010.
  2. Y. Kelly, P. Patalay, S. Montgomery, A. Sacker. BMI Development and Early Adolescent Psychosocial Well-Being: UK Millennium Cohort Study. PEDIATRICS, 2016.
  3. Sandercock GRH et al. Associations between habitual school-day breakfast consumption, body mass index, physical activity and cardiorespiratory fitness in English schoolchildren. Eur J Clin Nutr 2010;64:1086-1092
  4. Micha R et al. The glycaemic potency of breakfast and cognitive function in school children. Eur J Clin Nutr 2010 64: 948-957
Étiquettes : alimentationbien-êtrenutrition

Warning: Cannot assign an empty string to a string offset in /var/www/blog_bis/htdocs/wp-includes/class.wp-scripts.php on line 492