close
Bien-êtreSanté naturelle

EGCG de thé vert : une piste intéressante contre l’endométriose ?

green-tea

Le thé vert est riche en gallate d’épigallocatéchine (EGCG), un flavonoïde. Aujourd’hui, l’EGCG est reconnu comme pouvant être un actif très intéressant dans les cas d’endométriose :

L’EGCG de thé vert est reconnu pour aider à entretenir la santé des femmes et aider à protéger les ovaires des lésions oxydantes. Il contribue également à renforcer les défenses antioxydantes de l’organisme.

Selon une étude publiée dans Human Reproduction1, l’EGCG de thé vert semble avoir des propriétés antifibrotiques dans l’endométriose. En effet, cette étude a démontré que l’EGCG de thé vert inhibait de manière significative la prolifération cellulaire, la migration et l’invasion des cellules stromales de l’endomètre et de l’endométriose provenant de patients atteints d’endométriose.

De plus, l’une des causes principales de l’endométriose étant une surproduction d’œstrogènes, l’EGCG de thé vert serait capable d’agir sur les récepteurs aux œstrogènes et de moduler leur action2.

Ainsi, d’après les deux études ci-dessus, l’EGCG est donc une piste intéressante pour les femmes souffrant d’endométriose.

Demandez conseil à votre praticien si vous souhaitez plus de renseignements sur notre produit de Santé Naturelle ENDOMENAT®.

Attention : Les conseils prodigués dans cet article ne vous dispensent pas de consulter un praticien de santé naturelle.

1.Matsuzaki S, Darcha C, Antifibrotic properties of epigallocatechin-3-gallate in endometriosis, Send to Hum Reprod. 2014 Aug;29(8):1677-87. doi: 10.1093/humrep/deu123. Epub 2014 May 29.
2.De Amicis F et al. In vitro mechanism for downregulation of ER-α expression by epigallocatechin gallate in ER+/PR+ human breast cancer cells. Mol Nutr Food Res. 2013 May;57(5):840-53.