close
Bien-êtreSanté naturelle

Décongestionnant nasal, plus dangereux que ce que l’on croit ?

Decongestionnant_nasal

Les décongestionnants de la sphère ORL sont habituellement utilisés dans les cas d’allergie respiratoire, de sinusite et de rhume. Ils possèdent une action vasoconstrictrice visant à déboucher le nez et à décongestionner les voies aériennes. Disponibles sous divers noms et sous différentes formes galéniques (voie orale, spray nasal…), ces médicaments se trouvant sans ordonnance sont loin de faire l’unanimité auprès des autorités sanitaires.

Après avoir interdit toute forme de publicité à propos de ces produits l’année dernière, l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament (ANSM) reconduit sa campagne de sensibilisation cette année. En effet, l’ANSM alerte une nouvelle fois sur l’utilisation de ces substances pouvant entraîner de graves complications cardiovasculaires et neurologiques telles que des AVC, des infarctus du myocarde, des convulsions ou des élévations de la tension artérielle. Comme le précise l’Agence, ces effets demeurent rares mais pourraient survenir quelles que soient la dose et la durée du traitement. L’ANSM rappelle tout de même l’importance du respect des posologies et des contre-indications concernant ce type de médicament, à savoir une restriction d’utilisation inférieure à 5 jours, une interdiction pour les enfants de moins de 15 ans ainsi que pour les personnes ayant des antécédents cardiovasculaires. Pour trouver une solution naturelle adaptée, il est recommandé de consulter un médecin ou un praticien de santé plutôt que de pratiquer l’automédication.

Attention : Les conseils prodigués dans cet article ne vous dispensent pas de consulter un praticien de santé naturelle.

Référence :
ANSM. Point d’information. 30 janvier 2020.