close
Santé naturelle

Connaissez-vous la Gemmothérapie?

bourgeon-2

Communément appelée « médecine des bourgeons », la gemmothérapie fait partie de la grande famille des phytothérapies, lesquelles proposent de prévenir et de traiter une variété de problèmes de santé à l’aide des végétaux.

Du terme latin Gemme, qui signifie à la fois bourgeon et pierre précieuse (allusion à la stabilité apparente des bourgeons en hiver ainsi qu’à leur préciosité), la gemmothérapie utilise exclusivement les tissus embryonnaires frais des plantes, arbres et arbustes, c’est-à-dire les bourgeons, les jeunes pousses et les radicelles.

Dans son Histoire naturelle, Pline l’ancien, expose dans les livres XII à XIX consacrés à la botanique, les propriétés des plantes connues pour leurs vertus thérapeutiques. Dans le livre XVII, il vante les mérites d’une préparation faite à partir de bourgeons de chêne, peuplier, olivier, marronnier, broyés et mélangés à du miel qui serait propre à drainer les humeurs.

L’idée d’utiliser les bourgeons et plus généralement les tissus embryonnaires d’origine végétale pour la préparation de remèdes phytothérapeutiques est aussi vieille que le monde et répandue dans toutes les civilisations.

Le bourgeon représente un individu végétal d’espèce supérieure ou un cycle tout entier de formation végétale.

Avec chaque bourgeon qui se forme, la plante aborde un nouveau stade de sa vie, elle se régénère, elle concentre ses forces pour les redéployer à nouveau. La formation du bourgeon est en même temps une interruption de la croissance : la vie de la plante peut se concentrer dans le bourgeon quand les conditions d’une vie réelle font défaut, pour se déployer à nouveau quand celles-ci sont réunies. L’interruption de la croissance en hiver repose là-dessus et le redéploiement du printemps est la nouvelle vie.

La fonction racine et la fonction bourgeon-fleur découvrent l’activité médiatrice et vitalisante des deux pôles végétaux, de la naissance (germination) à la maturation (l’éclosion). Lorsque la plante fleurit, sa vitalité décroît et finit par disparaître. En revanche les bourgeons, les tissus végétaux, les jeunes pousses, les germes, les radicelles contiennent toutes les informations génétiques de la future plante. En effet, le bourgeon, étant un embryon, porterait en lui le potentiel de développement de la plante, un peu comme s’il était à la fois les racines, les tiges, les feuilles, les fleurs et les fruits. Il contient également de fortes concentrations d’éléments actifs comme des hormones, des oligo-éléments, des vitamines, des minéraux, etc.

Comment sont préparés les macérâts concentrés ?

La gemmothérapie est une médecine non conventionnelle fondée par le docteur Pol Henry, elle utilise des tissus embryonnaires végétaux en croissance tels que jeunes pousses, bourgeons, radicelles, préparés par macération dans un mélange d’eau, de glycérine et d’alcool pour obtenir un extrait que l’on nomme « macérât glycériné ».

Le choix d’un solvant naturel propre à extraire tous les principes actifs des bourgeons et des tissus embryonnaires des végétaux, est capital pour la préparation des macérâts concentrés. Le solvant naturel le plus utilisé en phytothérapie et homéopathie est un mélange d’alcool et de glycérine (qui est un di-alcool).

Des bourgeons et des jeunes pousses frais sont mis à macérer individuellement dans le mélange dont nous venons de parler. Après 21 jours de trempage (temps optimal d’extraction), après vérification des qualités dynamo-actives de l’extrait, on filtre. Le produit obtenu est appelé « macérât concentré ».

Ses qualités actives sont entières et l’apport en teneur alcoolique est moindre que lorsqu’on utilise le macérât D1 qui a été redilué 10 fois dans un mélange eau-alcool-glycérine et dont il faut consommer de grandes quantités pour obtenir un résultat.

Afin de fournir des produits 100 % purs et naturels, fabriqués à base d’ingrédients de très haute qualité, il est important de choisir un fabricant qui utilise exclusivement des bourgeons et des jeunes pousses frais (totaux et non congelés) issus des cultures françaises de qualités biologiques, le plus loin possible des sources de pollution.

Ils sont récoltés à un moment clé de leur cycle de développement naturel. Autre gage de qualité : s’il arrive au fabricant d’avoir des ruptures de stocks, c’est qu’il utilise des bourgeons et jeunes pousses frais, dépendant alors des récoltes.

Comment utiliser la gemmothérapie ?

La discipline est une spécialité de la phytothérapie. Elle est donc surtout pratiquée par des naturopathes, des phytothérapeutes, des homéopathes, des herboristes ou d’autres thérapeutes ayant une connaissance des plantes médicinales.

Les préparations de gemmothérapie se présentent sous forme de solutions liquides et s’utilisent uniquement par voie orale. Habituellement, on consomme le macérât dilué dans un peu d’eau et la posologie varie selon le produit et les recommandations du praticien de Santé. En général, on prend de 5 à 30 gouttes par jour. La plupart des macérâts peuvent être donné aux enfants, à raison généralement d’1 à 2 gouttes par année d’âge jusqu’à l’âge de 15 ans.

La gemmothérapie comporte quelques contre-indications et précautions, notamment en ce qui concerne les femmes enceintes. De plus, certains bourgeons sont déconseillés aux personnes cardiaques, souffrant de troubles de la coagulation, hypertensives, allergiques aux dérivés salicylés etc. Il convient donc de faire attention aux recommandations et de s’assurer, s’il y a un traitement médical, que les bourgeons n’interagissent pas avec.

Quels sont les bourgeons/jeunes pousses les plus utilisés en gemmothérapie ?

Comme les huiles essentielles, les macérats de bourgeons peuvent être utilisés indépendamment les uns des autres ou être associés pour une action plus large. Il existe des préparations unitaires à base de bourgeons d’une seule plante ainsi que des complexes contenant plusieurs bourgeons complémentaires. Nous vous proposons ci-dessous un récapitulatif qui vous permettra de connaître les vertus et les indications des huit bourgeons les plus utilisés en gemmothérapie.

La jeune pousse d’airelle (Vaccinium vitis idaea)

La jeune pousse d’airelle (Vaccinium vitis idaea)La jeune pousse d’airelle est reconnue principalement pour ses propriétés sur la sphère féminine et en particulier urogénitale. Elle est utilisée pour lutter contre les désagréments de la préménopause et de la ménopause comme antispasmodique et pour les bouffées de chaleur. Son action « œstrogène-like » en fait aussi un remède pour les adolescentes.

En post-ménopause, elle est indiquée pour lutter contre les fibromes utérins et les kystes de l’ovaire. Au niveau digestif, elle constitue un remarquable draineur et désinfectant intestinal.

La jeune pousse d’airelle est recommandée dans la constipation chronique, les colites spasmodiques (action régulatrice sur la motricité du côlon) ou encore les diarrhées (surtout post-antibiotiques). C’est un désinfectant urinaire efficace. Elle possède une action diurétique et est utile dans les cystites récidivantes et comme draineur de la vessie.

Le bourgeon de bouleau (Betula pendula)

Le bourgeon de bouleau (Betula pendula)Au niveau digestif, le bourgeon de bouleau est un stimulant de la rate et du pancréas.

Au niveau hépatique, c’est un stimulant des cellules de Kupffer, ce qui explique son rôle anti-toxique sur le foie et le fait qu’il soit antiallergique. C’est un dépuratif stimulant l’élimination de l’eau et des toxines.

Au niveau articulaire, il désacidifie le terrain et intervient dans toutes les maladies rhumatismales chroniques et/ou dégénératives. Il est efficace dans les douleurs articulaires comme anti-inflammatoire (soulage l’arthrite, le lumbago, les névralgies…). Il stimule l’activité des ostéoblastes et reminéralise l’organisme.

Le bourgeon de cassis (Ribes nigrum)

Le bourgeon de cassis (Ribes nigrum)Le bourgeon de cassis est un des extraits de gemmothérapie le plus polyvalent. En raison de sa teneur en vitamine C et de la stimulation qu’il provoque sur le système immunitaire et sur

les glandes surrénales, il s’avère être l’anti-allergique et l’anti-inflammatoire par excellence.

C’est un remède essentiel de l’arthrose et des articulations douloureuses. Il agit efficacement au niveau respiratoire dans l’asthme, les bronchites chroniques, l’emphysème, les rhinites allergiques. Il est particulièrement recommandé aux personnes fatiguées, manquant d’ardeur, il stimule les glandes endocrines et combat la somnolence.

C’est un tonique, recommandé dans l’hypotension.

Le bourgeon de cassis s’indique dans toute pathologie aiguë ou chronique.

Le bourgeon de figuier (Ficus carica)

Le bourgeon de figuier (Ficus carica)Le bourgeon de figuier développe des qualités remarquables de régulation endocrinienne et d’action psychosomatique, qui en font le remède par excellence du stress, capable d’agir sur toute symptomatologie d’origine psycho-affective.

L’estomac est l’organe qui reçoit notre émotionnel et le digère symboliquement (ce qu’exprime le langage populaire en face d’une émotion : « ça ne passe pas » – « je ne digère pas ça »).

C’est le remède des hernies diaphragmatiques, des ulcères, des gastrites ainsi que des colites. Il possède par ailleurs une action apaisante et régulatrice sur le système nerveux. Il est traditionnellement recommandé lors d’états dépressifs, de spasmophilies et de problèmes de sommeil.

La jeune pousse de framboisier (Rubus idaeus)

La jeune pousse de framboisier (Rubus idaeus)La jeune pousse de framboisier est le remède par excellence de la femme, de la puberté à la ménopause. Elle stimule la sécrétion des hormones, améliore les troubles menstruels et adoucit les règles douloureuses. Elle peut aider aussi en cas de retard des règles ou cycles irréguliers.

C’est un protecteur ovarien et un antispasmodique utérin qui régule et dynamise la fonction ovarienne, conseillé à chaque fois que les ovaires bloquent : retard pubertaire, hypogonadisme féminin, syndrome prémenstruel, bouffées de chaleur, post-ménopause, ménopause précoce, pathologies des règles comme la dysménorrhée, l’hyperménorrhée, l’aménorrhée secondaire ou les ménorragies de la ménopause.

Par son action hormonale, la jeune pousse de framboisier peut, dans certains cas, contribuer à diminuer une pilosité excessive chez la femme.

Au niveau respiratoire, la jeune pousse de framboisier intervient dans les allergies et au niveau circulatoire, dans les athéroscléroses.

Au niveau du système nerveux, elle exerce une action antispasmodique et décontracturante.

Au niveau intestinal, elle agit dans les inflammations chroniques comme dans les entérocolites.

Le bourgeon de noyer (Juglans regia)

Le bourgeon de noyer (Juglans regia)Au niveau digestif, le bourgeon de noyer exerce surtout son activité dans les diarrhées, y compris celles provoquées par la prise d’antibiotiques, ainsi que dans les dysenteries. Il contribue à restaurer la flore intestinale et la muqueuse intestinale. Il est également recommandé dans la rectocolite ulcéreuse.

Au niveau intestinal, sa richesse en polyphénols explique en partie son activité antiparasitaire, anthelminthique et antioxydante.

Au niveau de la peau, il est actif dans de nombreuses suppurations et inflammations chroniques. Il est considéré comme l’anti-infectieux de l’appareil cutané. Il est indiqué dans l’acné, le psoriasis ainsi que dans de nombreuses formes d’eczémas divers.

Au niveau du système immunitaire, il joue un rôle d’anti-infectieux et contribue à protéger des radicaux libres.

Au niveau de la sphère ORL, il agit sur les muqueuses respiratoires infectées et/ou enflammées souvent chroniques, comme les sinusites, les angines ou les allergies respiratoires. Il est donc indiqué dans les sinusites, les amygdalites, les laryngites et les otites. Il contribue également à lutter contre les affections des muqueuses respiratoires.

La jeune pousse de romarin (Rosmarinus officinalis)

La jeune pousse de romarin (Rosmarinus officinalis)Au niveau hépatique, la jeune pousse de romarin agit comme désintoxiquant général de l’organisme. A la fois cholagogue, cholérétique et antispasmodique intestinal, elle est utilisée comme hépatoprotecteur et pour drainer le foie (augmente la sécrétion biliaire).

Elle agit dans les hépatites, les insuffisances hépatiques, les lithiases vésiculaires et les dyskinésies biliaires et leurs symptômes secondaires. Elle est recommandée dans les allergies d’origine hépato-digestives.

Au niveau cérébral, elle permet de rétablir l’équilibre nerveux et est réputée pour ses propriétés euphorisantes. La jeune pousse de romarin est utilisée dans la dystonie neurovégétative. Elle constitue un stimulant de la mémoire utile aux étudiants et personnes âgées. Elle agit également en diminuant la fatigue morale ou en apportant du bien-être.

La jeune pousse de romarin a une activité antioxydante multiple : le romarin stimule le glutathion, aide les cofacteurs comme le sélénium et les vitamines A, C et E, et enfin, il dynamise la microcirculation.

Le bourgeon de tilleul (Tilia tomentosa)

Le bourgeon de tilleul (Tilia tomentosa)Le bourgeon de tilleul est connu pour son action calmante, il tonifie et apaise en même temps : c’est un harmonisateur du système nerveux. Il s’indique dans tous les cas d’insomnie ou de peurs, spécialement chez les enfants. C’est un véritable « tranquillisant végétal ». Il apaise les troubles du sommeil, c’est un sédatif et hypnotique doux.

Le bourgeon de tilleul est un draineur remarquable du système nerveux. Il diminue la tension psychique, l’agitation et le stress.

C’est un antispasmodique efficace dans la spasmophilie et les tics faciaux. Son action antispasmodique et sédative se manifeste également sur les artérites, dans le mal des transports ou les crampes musculaires.

Au niveau hormonal, il agit sur la maladie de Basedow en calmant la glande thyroïde.

Au niveau circulatoire, il agit sur les céphalées vasomotrices (migraines).

Demandez conseil à votre praticien si vous souhaitez plus de renseignements sur notre gamme Gemmophytol.

Attention : Les conseils prodigués dans cet article ne vous dispensent pas de consulter un praticien de santé naturelle.