close
Bien-êtreSanté naturelle

La psychanalyse corporelle : une découverte essentielle

psychanalyse-une

La psychanalyse corporelle est née à Vienne en France en 1980, fruit d’une intuition géniale d’un ostéopathe et kinésithérapeute, Bernard Montaud.

Lors de séances en ostéopathie crânienne, certains patients présentent des mouvements incontrôlables mais conscients. Au lieu de réfuter ces corps qui bougent (spasmes musculaires du ventre et des membres), il se questionne sur l’origine de ces phénomènes.

Aider par des personnes issues des arts martiaux, de collègues du milieu paramédical et médical, il rend cohérente sa découverte, à travers une codification précise de la méthode.

La définition des notions de lapsus corporel, des 7 niveaux de mémoires corporelles, des scènes traumatiques sont l’aboutissement d’une longue expérience de plus de 20 ans.

700 personnes ont à ce jour réalisé une psychanalyse corporelle avec près de 200 000 séances effectuées et répertoriées. L’Institut Français de Psychanalyse Corporelle, fondée en 2001 assure dès lors une formation de 5 ans, une post-formation pour ceux en exercice. La méthode est présente en France, en Suisse, en Belgique et au Canada.

La kinésithérapie libérale, pratiquée depuis maintenant 30 ans, m’a amené à rencontrer des patients qui souffraient dans leur corps et autant de personnes en difficulté avec leur stress.

Avec des patients atteints de pathologies vertébrales, j’ai sous mes yeux au quotidien leurs souffrances d’ordre physique, psychiques, émotionnelles et mentales qui affectent profondément leur santé et leur bien-être.

Par leurs témoignages, ils me permettent de constater la dure réalité d’un monde professionnel de plus en plus moderne et agité. Le contexte social ajoute une touche de morosité supplémentaire au climat ambiant, déjà bien affecté.

Souffrant moi-même de spasmophilie et de crises d’eczéma plus prononcées au niveau des mains, je m’interroge en 2009 sur ce mal-être.

Souffrances des patients, difficultés physiques personnelles, il me semblait nécessaire de trouver des solutions. La psychanalyse corporelle a répondu à toutes mes questions en apaisant mon corps physique et psychique. Avec par conséquent une meilleure écoute des corps et des maux de mes patients.

Faire sa psychanalyse corporelle, pourquoi ?

Le psychanalyste corporel accompagne les mouvements du corps.
Le psychanalyste corporel accompagne les mouvements du corps.

La méthode permet de revisiter corporellement son passé dans des situations liées à notre naissance, petite enfance, enfance, adolescence.

En accédant pas à pas aux différentes couches des 7 niveaux de mémoire corporelle (www.psychanalysecorporelle.net), nous avons accès à des informations de notre histoire. Réalisée en totale conscience de ses mouvements, la séance corporelle est suivie d’un temps de conscientisation par l’écriture puis de verbalisation, véritable technique libératrice des émotions enfouies depuis des années.

Le but de la méthode : donner du sens aux évènements passés qui ont construit notre personnalité, sentir le lien avec notre présent, connaître enfin l’origine de nos comportements d’échecs répétitifs qui nous font toujours réagir d’une manière unique, dite « traumatique ».

Pour apaiser ces inconforts du quotidien qui s’accumulent et font grandir notre stress, n’est-il pas nécessaire de les reconnaître et de les transformer ? La psychanalyse corporelle offre cette possibilité : se réconcilier avec son passé, avec soi-même, s’apaiser avec sa famille et les autres, en intégrant la notion de responsabilité dans nos actions de vie quotidienne. Et mieux se connaître pour agir plus justement dans ses activités, respecter son rythme, renforcer l’estime de soi.

Pour qui ?

La personne ne doit pas rencontrer de problèmes physiques majeurs empêchant le bon déroulement d’une séance. L’appréciation du professionnel est déterminante pour signifier à la personne le possible début d’une session.

La psychanalyse corporelle cherche les origines de la raison et en aucun cas ne soigne la déraison. Elle n’est pas ouverte aux personnes suivant un traitement psychiatrique.

Le corps qui parle grâce à des tensions libératrices.
Le corps qui parle grâce à des tensions libératrices.

Le professionnel discerne les demandes et conseille d’autres directions si nécessaire. Des qualités de persévérance, de curiosité, de découverte, d’engagement sont souhaitables, ce qui peut l’apparenter à l’esprit et aux nobles vertus de certains sports pratiqués sans dopage.

Le courage, mot dérivé du cœur, qui permet d’entreprendre des choses difficiles en surmontant la peur, en affrontant la souffrance et la fatigue se montre comme étant le meilleur moteur de cette recherche.

Une parenthèse personnelle pour signifier que lors de ma propre psychanalyse corporelle qui a duré 3 ans et demi, il m’est venu à plusieurs reprises qu’elle conviendrait bien aux sportifs en recherche de sens.

Les amateurs ou professionnels cherchant une intensité extrême dans leur sport ne sont-ils pas inconsciemment en quête de réponses pour leur existence ?

Bernard Montaud conclut dans un livre référence des fondements de la psychanalyse corporelle1« Au fond existe-t-il une autre bonne santé que d’être de mieux en mieux avec soi-même ? Au moment où la modernité achève sa quête du confort extérieur dans les pays occidentaux, se peut-il dans un proche avenir qu’elle consacre autant de génie à la conquête du confort intérieur ? ». L’intention de la psychanalyse corporelle est une recherche de sens plus qu’une thérapie ou un soin même si depuis 30 ans, nous observons un vrai mieux être corporel chez les pratiquants.

Pour les professionnels de santé

Le but de cet article est de permettre aux professionnels de santé de faire connaissance avec la méthode, source de renouveau possible dans leur travail2.

Sur le site de l’Express du 3 Mai 2017 est posté en titre principal « Burn out : 40 % des professionnels de santé en danger ». L’étude réalisée par le Dr Max-André Doppia est effarante. Elle met en lumière les difficultés des soignants. Comment ces derniers peuvent-ils porter attention à leurs patients si un mal-être psychologique persistant perturbe leur activité professionnelle d’aidants ou de soignants ?

J’ai rencontré ce même état autour de 40 ans dans une crise qui au lieu de m’enfoncer vers le bas, m’a permis d’évoluer vers une tentative de recherche de paix et d’attention pour moi-même et aux autres. La psychanalyse corporelle répond à cette épreuve, identifiant en profondeur les racines de ce mal-être.

CHRISTIAN GENILLER
Psychanalyste corporel, membre de l’Institut Français de psychanalyse corporelle.
Courriel : christian.geniller@orange.fr

1. «  Laisse parler ton corps » aux éditions Eyrolles paru en février 2018.
2. cf article « dans quel mesure notre métier est en lien avec notre histoire ? » Revue Reflets numéro 26
Pour en savoir plus :
Livres références.1- « Ni bourreau, ni victime ». Livre collectif de psychanalystes corporels aux éditions Editas ».
2- « L’accompagnement à la naissance »de Bernard Montaud aux éditions Editas.
3- « Laisse parler ton corps » de Bernard Montaud : les fondements de la psychanalyse corporelle aux éditions Eyrolles.
Le site de la psychanalyse corporelle (Institut Français de Psychanalyse Corporelle) :
www.psychanalysecorporelle.net permet de retrouver les bases de la méthode, les articles de presse, l’annuaire des psychanalystes corporels…


Warning: Cannot assign an empty string to a string offset in /var/www/bioinfossante/htdocs/wp-includes/class.wp-scripts.php on line 492