close
Bien-êtreSanté naturelle

Comment accompagner naturellement le CYCLE FÉMININ ?

Women-moon2

Et si le cycle féminin dévoilait enfin ses indicibles secrets ?

C’est au cours du mois mai 2018, lors de la sortie du livre coécrit « Rituel de femmes : pour explorer les secrets du cycle féminin » publié aux Éditions Le Courrier du Livre que j’ai réalisé combien, depuis mes quelque trente années de pratique en cabinet à Paris de la naturopathie, j’ai toujours porté ce magnifique sujet en moi.

Ma pratique professionnelle de Formatrice au Cenatho (Collège Européen de Naturopathie Traditionnelle Holistique© Daniel Kieffer), de conférencière, ont presque toujours développé ce sujet de prédilection qui est le mien : la femme et ses transformations multiples.

Johanna Dermi

Mes animations de Cercles de femmes que j’ai baptisés en 2004 « Luna-Femme ® », ont particulièrement concouru à accroître ma compréhension, mon expertise et ma compétence à accompagner les femmes vers ces sujets aussi variés que les règles, les enfants, l’allaitement, l’accouchement, les interruptions de grossesse, la sexualité, l’auto-sexualité, la relation à l’autre, le trans-générationel, la ménopause.

En effet, tout au long de sa vie, la femme franchit des étapes qui constituent, d’une certaine manière, chaque fois une initiation, dans le sens où la porte ainsi franchie procure à l’impétrante une grande maturité, de la fin de l’enfance aux premières lunes (règles), de la fin des lunes à la période de la ménopause.

Les peuples anciens avaient pour coutumes de célébrer notamment les premières règles. Les femmes se réunissaient alors sous des tentes naturelles, dans les grottes, pour traverser ensemble leurs règles qui intervenaient au moment de la pleine ou de la nouvelle lune et ce, que nous nous trouvions au Japon, ou chez les indiens Shasta (Californie) par exemple. Dans de nombreuses traditions chamaniques, le sang des règles était considéré comme sacré et pouvait servir lors de rituels à fertiliser les cultures sacrées.

Les règles rythment la vie de la femme, en lien avec les 28 jours des phases lunaires, pendant près de 40 années de cycle, ce qui totalise par conséquent plus de 500 cycles. Il est à noter que c’est pendant la grossesse de sa future mère que la « future » femme élabore ses propres ovules (dans le ventre de sa mère qui elle-même les a développés dans le ventre de sa propre mère et ainsi de suite) : par conséquent, les femmes que nous sommes portent notre histoire dans notre matrice depuis la nuit des temps.

Aujourd’hui dans la médecine complémentaire et notamment en naturopathie, les règles constituent un signe de bonne santé et doivent survenir le plus naturellement possible avec le moins de désagréments. Toute perturbation de ce cycle naturel alerte le praticien de santé et signe un désordre hormonal et métabolique.

Le cycle féminin dure en moyenne 28 jours (1er jour des règles au début des prochaines règles) peut être partagé en 4 périodes, de plus ou moins, 7 jours chacune.

La phase 1 ou phase des Lunes (règles) va succéder la phase 2 ou phase pré-ovulatoire puis la phase 3 ou phase ovulatoire, et enfin la phase 4 ou phase prémenstruelle.

Ces quatre phases sont rythmées par la présence d’hormones et de neurotransmetteurs dont la courbe indique, à certains moments, des pics ou des creux en fonction de la phase considérée. La sexualité de la femme en sera influencée et différente en fonction des 4 phases.

De plus, à chaque période du cycle féminin est attribué un archétype ainsi que des conseils psycho-spirituels, qui, s’ils sont mis en œuvre, permettent aux femmes d‘intégrer les enseignements psycho-spirituels, propres à chaque phase de leur cycle personnel.

PHASE 1

Pendant la phase 1, l’hormone FSH (hormone folliculo-stimulante) augmente, les œstrogènes et la progestérone sont bas. Le neurotransmetteur à l’honneur est le GABA (acide gamma-aminobutyrique), il se trouve en pic, freine l’activité mentale (entre autres, la concentration, la lucidité, les fonctions cognitives).

L’utérus élimine la couche fonctionnelle de l’endomètre, le sang menstruel s’évacue. Cette phase se caractérise fréquemment par la fatigue, l’épuisement et certaines douleurs au ventre, au dos. Sur le plan psycho-spirituel, cette période est reliée à l’archétype de la femme sage et correspond à une phase de repli sur soi, d’introspection. Il est ainsi proposé à la femme de prendre soin d’elle-même, de se retirer dans son espace intérieur, de se connecter à sa profondeur, à son utérus, d’éviter la foule, les rendez-vous « importants », les sports extrêmes.

Les conseils prodigués sont concentrés sur une alimentation chaude et simple tout en étant riche en éléments nutritifs, comme des soupes de légumes, des légumes vapeur, un œuf à la coque, des céréales chaudes et régénérantes telles l’avoine et le riz. La bouillotte d’eau chaude sur le ventre et les reins sera également source de soulagement.

Les plantes comme l’alfalfa, la camomille, la prêle, le thym sous forme de tisane, de gélule ou d’extrait de plante fraîche sont reminéralisantes et apaisantes. Les élixirs floraux tels que l’olivier (« je me régénère ») et l’arnica (« je trouve le chemin qui me conduit à moi-même ») peuvent soutenir l’énergie et l’introspection dont la femme a besoin pendant cette phase. L’huile essentielle d’estragon, en massage sur le bas-ventre, avec un peu d’huile végétale, fera des merveilles sur les spasmes de l’utérus.

PHASE 2

Durant la phase 2, l’hormone FSH (hormone folliculo-stimulante) baisse, les œstrogènes se trouvent en pic en fin de cette période, LH (hormone lutéinisante) augmente. Les neurotransmetteurs à l’honneur sont la dopamine qui élabore des projets, active le corps et l’esprit, et la sérotonine qui apporte le calme, facilite le sommeil.

L’utérus se régénère et le follicule peaufine sa maturation. Pendant cette période la femme est régénérée, allégée. Elle éprouve un regain d’énergie et de vitalité. Sur le plan psycho-spirituel, cette période est reliée à l’archétype de la jeune-fille, elle correspond à une phase d’épanouissement, de communication. Il est temps pour la femme de se rapprocher des autres, d’organiser et de conduire des réunions au travail, elle peut être très active.

Les conseils, prodigués en naturopathie doivent soutenir l’énergie très présente dans cette phase, l’alimentation sera gaie, variée, épicée, stimulante, tels que les légumes cuits au wok, les protéines, les super aliments, les graines germées, les pollens, le plasma de quinton, les algues vertes, spiruline et klamath, en gélule, en paillette, en extrait.

Les exercices physiques matinaux et à jeun sont également source d’énergie. Les plantes et les fruits riches en vitamine C telles que le cynorhodon, le cassis, le persil, le citron.

C’est la meilleure période pour vous concocter des smoothies regorgeants de vitamines. Les élixirs floraux tels que le trèfle rouge (« je suis calme, mes actions sont réfléchies ») et l’achillée rose (« je me régénère »). L‘huile essentielle de menthe poivrée, en olfaction, aura la capacité de clarifier le mental et de le soutenir.

PHASE 3

La phase 3 est, quant à elle, caractérisée par l’ovulation. En médecine traditionnelle, la phase au « sang blanc » est évoquée, en opposition à la phase 1 dite « phase rouge ».

Effectivement, l’ovulation entraîne une modification de la glaire cervicale qui favorise ainsi l’alcalinisation du vagin, et l’écoulement de cette glaire est souvent noté par les femmes. En médecine chinoise, la plénitude du qi et du volume du sang sont mentionnés. Un pic de LH (hormone lutéinisante) ainsi qu’un petit pic de FSH (hormone folliculo-stimulante) est constaté ; la progestérone se trouve également en pic et prépare la muqueuse utérine à la fécondation. Si l’ovule n‘est pas fécondé il dégénère et les taux de progestérone et d’œstrogènes chutent.

Le neurotransmetteur GABA, se trouve alors dans son état de la phase 1, c’est-à-dire en pic. Sur le plan psycho-spirituel, cette période est reliée à l’archétype de la mère et correspond à une phase durant laquelle la femme entre dans un stade de construction interne. Elle devient maternelle, « câline », affectueuse et douce.

C’est la raison pour laquelle cette période est, la plupart du temps, bien acceptée par les femmes. Ici l’accueil et la convivialité sont célébrés, c’est le temps des dîners entre amis, des échanges de recettes, des crêpes et du chocolat chaud !

Sur le plan des conseils recommandés en naturopathie, la nourriture peut être gaie, colorée, accompagnée d’aromates et de douceurs sucrées et douces au palais. Les plantes qui vont soutenir l’utérus appelé « palais de l’enfant » en médecine chinoise sont les feuilles de framboisier. Les massages et les enveloppements de boue fortifient harmonieusement cette période.

Les élixirs floraux tels la chicorée (« je permets aux autres de s’épanouir »), le cœur de Marie (« je vis l’amour librement ») et l’huile essentielle de jasmin, en olfaction, apportent bien-être et apaisement.

PHASE 4

La phase 4 est communément le siège du SPM (Syndrome Pré-Menstruel). Les hormones, progestérone et œstrogènes, diminuent, les neurotransmetteurs dopamine et sérotonine, également. En revanche, l’acide gamma-aminobutyrique, dite GABA, est actif. La paroi de l’utérus s’épaissit, et les sensations de pesanteur commencent à se faire sentir.

Le SPM s’exprime souvent par des tensions dans le ventre et le dos, les seins et le ventre de la femme sont enflés et tendus, des boutons d’acné peuvent apparaître, la paroi vaginale retrouve son pH acide. Le teint blanchit et les cernes sont visibles.

Cette phase est complexe et envahie de désagréments physiques et émotionnels. Sur le plan psycho-spirituel, cette phase est reliée à l’archétype de la « magicienne » tout l’enjeu sera pour la femme d’accepter cette phase, en tant que phase initiatrice, et connectée à une autre part d’elle-même peu présentable, associable, colérique, et hors-norme.

C’est le temps d’accepter et de transmuter sa créativité, j’ai écrit dans le manuel, je cite : « Si nous savons écouter, notre femme magicienne, et la rencontrer dans des pratiques méditatives, spirituelles… la magicienne prend soin de guérir notre psyché, et de faire le point sur ce qui ne va pas dans notre vie et de le réparer. Ainsi nous nous sentirons en confiance dans la tempête. Ce chemin demande l’amour de soi, le pardon de soi et… d’accepter ses faiblesses».

Les conseils alimentaires et phytothérapie pendant cette phase – vous l’aurez compris – doivent être riches en légumes racines et verts, les poissons gras sont également recommandés.

Afin de calmer le feu de cette période, les marches en forêt, les méditations avec une bougie comme support, les respirations conscientes sont les bienvenues. Les élixirs floraux, comme le remède d’urgence, l’étoile de Bethléem (« je soigne mes chocs et mes blessures profondes ») peuvent vous accompagner à intégrer l’enseignement de cette phase. L’huile essentielle de petit grain bigarade, en onction oléo-aromatique, c’est-à-dire, creux des poignets, des coudes et des genoux, derrière les oreilles, et en olfaction, apporte calme et apaisement.

Le cycle de la femme est associé à la Lune qui est l’astre du féminin, qui présente 4 phases, nouvelle lune, lune croissante, pleine lune, lune décroissante, sur lesquelles nous femmes nous pouvons nous appuyer et accepter d’être régénérées, enseignées et inspirées.

Dans le cadre de cet article, je me suis attachée à vous exposer le stade intégré et conscientisé des 4 phases. En effet les désagréments, les excès de chaque période seront d’autant plus marqués que les phases ne sont pas intégrées, d’où l’intérêt, pour les femmes, de pratiquer les rituels conseillés dans le manuel « Rituel de Femmes : pour explorer les secrets du cycle féminin ».

Il s’agit aujourd’hui, pour les femmes, de se réapproprier ces phases puisque les enseignements peuvent en avoir été perdus, évanouis, confondus dans la modernité, dans l’hyper médicalisation, dans l’hyper contrôle. Le dérèglement des facteurs environnementaux dont nous sommes toutes victimes nous a éloignées de notre « Essence-si-elle ».

Les recommandations de cet article constituent le fruit d’un long cheminement professionnel et personnel, de nombreuses recherches et expérimentations. Vous pouvez si vous le voulez, Femmes, vous réapproprier votre cycle et revenir en pleine conscience aux fondamentaux de vos 4 phases. Votre féminité s’en trouvera pleinement et merveilleusement épanouie.

Demandez conseil à votre praticien si vous souhaitez plus de renseignements sur notre produit de Santé Naturelle FEMINAT SYNERGISÉ®.

Attention : Les conseils prodigués dans cet article ne vous dispensent pas de consulter un praticien de santé naturelle.

Rituels de femmes pour explorer les secrets du cycle féminin

Johanna Dermi & Serena Zigrino
Éditions Le Courrier du Livre

Et si le cycle menstruel, honni par des siècles de tabou, était en réalité la clé de l’épanouissement féminin ? Encore aujourd’hui, nombre de femmes subissent leurs règles comme un fardeau et la seule solution qui leur soit proposée est une régulation hormonale à caractère chimique. Cela a pour effet de les éloigner de leurs ressentis physiques et émotionnels liés aux modifications physiologiques. Or les règles sont un merveilleux outil pour se renouveler et se transformer. Chacune des quatre phases – préovulatoire, ovulatoire, prémenstruelle et menstruelle – qui composent le cycle influe de manière spécifique sur les pensées et le comportement. Dans ce manuel, les auteures expliquent comment fonctionne le cycle menstruel et présentent des rituels pour se l’approprier et en explorer le potentiel.
(205 pages – 18,00 €)

Johanna Dermi est naturopathe et thérapeute en développement psycho-corporel, membre du Collège Européen de Naturopathie Holistique (CENATHO), de la FENA (Fédération Française de Naturopathie), de l’OMNES (Organisation de la Médecine Naturelle et de l’Education à la Santé). Elle anime des groupes de femmes, « Luna-Femme® ». Elle vit à Paris.

Tél. Secrétariat 01.81.80.25.55
Site : www.johanna-dermi.com
Serena Zigrino est naturopathe et bio-énergéticienne, spécialisée dans la santé de la femme. Elle vit à Saint-Léger-en-Yvelines (78).
Holly Sierra est une artiste américaine. Son œuvre figure essentiellement le Féminin sacré.

Étiquettes : cycle fémininfemme