close
vacances-été-sans-maux-ni-bobos

Piqûres, brûlures, coups de soleil, les petits bobos de l’été sont souvent sans gravité mais peuvent gâcher les vacances. Des conseils pour passer un été tranquille.

Le coup de soleil

C’est une brûlure.Elle peut être de premier degré (rougeur de la peau) ou de deuxième degré (la peau est recouverte de cloques).
Une demi-heure sous le soleil de midi en été peut suffire à transformer votre peau en une plaque rouge et douloureuse. Attention ! la gravité du coup de soleil est fonction du type de peau, de la durée et de l’intensité d’exposition, ainsi que de la localisation.

Que faire en cas de coup de soleil ?

Mettez-vous à l’ombre ! Buvez en abondance afin de combattre la déshydratation. En cas de coup de soleil modéré, qui correspond à une simple brûlure, appliquez des crèmes apaisantes spécifiques pour les brûlures. En cas de cloques, surtout ne les percez pas, recouvrez-les d’un pansement stérile. Si la brûlure est grave (coup de soleil étendu, cloques multiples, altération de l’état général…), consultez au plus vite un médecin.

Insolation, coup de chaleur et déshydratation

L’insolation peut vite tourner au coup de chaleur chez les personnes sensibles et la déshydratation peut s’avérer très dangereuse… Prudence donc, en particulier si vous vous rendez dans des régions chaudes. L’insolation est due à l’action des rayons du soleil sur la tête. On ressent alors des maux de tête, des nausées. Des vomissements peuvent s’en suivre. Mettez-vous à l’ombre, buvez, rafraîchissez-vous avec de l’eau froide ou un linge humide. Prévenez votre médecin.
Le coup de chaleur est plus grave que l’insolation. Il survient quand la température extérieure est haute et que l’air ne circule pas. Le corps n’arrive pas à réguler sa température, qui peut alors s’élever au-delà de 40°C. Cette régulation est particulièrement mal assurée chez les nourrissons et les personnes âgées, très exposés au coup de chaleur. La peau est alors brûlante et sèche. Le coup de chaleur doit être soigné très rapidement pour éviter de possibles séquelles. Faites appel aux secours et, en attendant, allongez la personne à l’ombre. Le but est de faire baisser la température du corps au plus vite et par tous les moyens (douche froide, application de linges humides sur tout le corps, etc.).

Piqûres et morsures

Les symptômes liés à une piqûre d’insecte sont en général ceux d’une inflammation, c’est-à-dire rougeur, douleur, chaleur et gonflement. Il s’ensuit des démangeaisons, accompagnées parfois d’une vive douleur.
Lorsqu’il s’agit d’un moustique, on a surtout une irrépressible envie de se gratter. Les guêpes et abeilles provoquent une rougeur et une inflammation de la peau associées à une douleur en général très intense.

Traitements pour prévenir des piqûres d’insectes

Les traitements les plus efficaces pour prévenir les piqûres d’insectes consistent à utiliser des sprays, lotions ou gels répulsifs, vendus librement en pharmacie. L’usage d’huile essentielle de citronnelle est également vivement recommandé pour éloigner de nombreux insectes (moustiques, mouches, guêpes…).

Traitements pour apaiser et soigner les piqûres d’insectes

En cas de piqûre par une guêpe ou abeille, enlevez le dard ou aiguillon avec une pince propre. Effectuez une désinfection à l’aide d’un produit à base d’alcool à 70 %, de gel ou de crème, puis utilisez une pommade ou crème apaisante ou appliquez des compresses froides pour diminuer la douleur et l’inflammation. Si vous êtes allergique ou si vous êtes piqué à un endroit sensible (bouche, yeux…), faites appel à un médecin.

Vous pouvez également appliquer de l’argent colloïdal en le vaporisant directement sur la peau. Si la piqûre est sévère, imbiber une compresse ou une balle de coton avec de l’argent colloïdal et l’appliquer sur la zone avec un bandage.
L’argent colloïdal appliqué aux piqûres fournira un soulagement assez rapide et protègera votre peau de développer une infection.

Les piqûres de méduse et de vive

La méduse possède des cellules urticantes disséminées sur ses tentacules. Si vous en touchez une, elle expulse un filament et injecte son venin… Généralement, il s’ensuit une vive douleur (comparable à une brûlure), puis une irritation. Il faut retirer rapidement les cellules urticantes, car elles continuent de délivrer leur venin après la piqûre. Donc plus vous attendez, plus la quantité de venin délivrée augmente.
La vive est un petit poisson équipé de plusieurs épines dorsales acérées, qui vit dans le sable et aime se prélasser dans les eaux tièdes… Si vous marchez dessus, vous aurez d’abord une sensation de coupure comme si vous aviez marché sur un coquillage, puis, en une minute, vous ressentirez une douleur et des fourmillements.
Les piqûres de vive sont très douloureuses, il faut donc agir vite pour retirer le venin. Allez directement au poste de secours le plus proche afin de faire soigner la piqûre.

Les morsures de serpent

Elles sont relativement rares en France. On compte deux grandes variétés de serpents sous nos latitudes : la couleuvre et la vipère.
Seule la morsure de vipère est dangereuse. Il n’y a pratiquement qu’un traitement qui soit vraiment efficace : le sérum antivenimeux. D’où l’importance d’en avoir dans votre trousse à pharmacie ou votre sac à dos lorsque vous êtes en balade. Sinon, appelez les secours.

Pour plus d’informations sur la citronnelle cliquez ici et sur l’argent colloïdal ici.

Étiquettes : coup de chaleurcoup de soleilétéinsolationpiqûre

Warning: Cannot assign an empty string to a string offset in /var/www/blog_bis/htdocs/wp-includes/class.wp-scripts.php on line 492