close
Bien-êtreSanté naturelle

Les 7 plantes symboliques pour vous garantir une vie merveilleuse

Famille courant dans les champs

J’exerce en cabinet la naturopathie depuis plus de 45 ans et j’enseigne cette discipline depuis de nombreuses années comme professeur/enseignant notamment au sein du CENATHO à Paris. J’ai également écrit de nombreux ouvrages de vulgarisation dont “Le Grand Livre de la Naturopathie aux éditions Eyrolles”, je continue mon objectif d’éducateur de santé en rédigeant régulièrement de nombreux articles dans différentes revues. J’anime également de nombreuses conférences et séminaires organisés par les Laboratoires COPMED.

J’ai été l’assistant et le collaborateur de P. V. Marchesseau (1911-1994), père de la naturopathie française pendant plus de 6 années. Ceci constitue pour moi une certaine fierté car c’est lui qui m’a transmis le virus de la communication dans la simplicité et l’humilité. Ensemble et avec son épouse Colette, nous avons organisé de nombreux congrès et conférences en France et en Europe.

Pourquoi cette introduction me concernant ? Tout simplement pour expliquer que comme naturopathe (je pense et un peu expérimenté !), j’ai pu constater que notre alimentation est très importante dans la genèse des diverses pathologies et mal-être en général. Et certes, cela est très important pour moi bien entendu, notamment au niveau de sa qualité (biologique et crue) et de la spécificité (c’est-à-dire conforme à notre physiologie digestive et cellulaire). Il y a toutefois d’autres paramètres tout aussi fondamentaux voire pourquoi pas, et j’ose le dire, supérieurs !

Tout au long de ma longue pratique, j’ai pu constater qu’il y a des personnes qui mangent biologique, de saison, du terroir, le plus cru possible, qui mastiquent 50 fois, qui boivent une eau à température chambrée, qui se couchent avec les poules (critères soi-disant d’une bonne hygiène de vie), bref, une vie qui peut paraître parfaite pour qui veut bien se porter et ne pas “tomber” malade… Et pourtant, j’ai souvent vu des personnes venir me consulter car elles avaient des désordres et des pathologies naissantes et/ou chroniques, alors que leur alimentation était quasi parfaite.

Et inversement, qui de nous ne connaît des personnes qui ont une hygiène de vie déplorable (fument, boivent de l’alcool, se couchent très tard, font la fête régulièrement, mangent de la charcuterie, des abats, des plats en sauce…) bref tout l’inverse d’une hygiène de vie dite “saine”, et qui ne sont jamais malades voire vivent centenaires ?

C’est ainsi le cas de mon père qui a 89 ans, qui a vécu les affres de la dernière guerre avec les problèmes psychologiques de cette période et ses restrictions alimentaires sans omettre les difficultés de l’après-guerre et son travail épuisant (peintre en bâtiment) et qui ne peut quand je lui en parle, comprendre de consommer des aliments biologiques, du pain complet (pain gris de la guerre) ou encore des huiles de 1ère pression à froid et biologiques qui coûtent beaucoup plus cher que les huiles classiques (il est à noter qu’il préfère privilégier l’huile de sa voiture à son “propre moteur”).

Alors l’alimentation est-elle le seul et l’unique paramètre pour une santé/vitalité authentique garante d’une vie sans désagrément ni maladie ?

Je réponds avec affirmation : NON.

Plaisir, rire, passion, folies : découvrez les 7 plantes symboliques pour une vie épanouie

Le mal-être et la maladie ont une origine multifactorielle. Et j’en profite pour rappeler que la maladie et ses symptômes ne sont en rien négatifs, au contraire, ils sont les signes que nous envoie notre corps pour nous signaler qu’il y a un problème. C’est un peu comme aimait le dire P. V. Marchesseau si vous supprimiez le voyant rouge de votre tableau de bord !

En effet, quand vous voyez une lampe s’allumer, vous avez 2 possibilités :

  • Soit retirer la lampe en pensant qu’ainsi le problème est résolu (médicaments anti-symptomatiques),
  • Soit chercher la cause de cet allumage de lampe : c’est ce que l’on nomme la naturopathie traditionnelle holistique.

Et c’est ainsi que j’ai compris qu’il y avait d’autres paramètres aussi importants que l’alimentation en soi voire plus importants. Oui bien sûr, il y a la mastication, l’ambiance durant les repas, le lieu des repas ainsi que les gens qui partagent ce repas… Mais n’y aurait-il pas d’autres éléments pour compléter cette alimentation dite hypotoxique, c’est-à-dire une alimentation exempte de produits chimiques, la plus cru possible et spécifique à notre organisme humain ?

Et c’est ainsi que j’ai trouvé 7 plantes symboliques pour vous garantir une vie merveilleuse… Même si notre alimentation n’est pas toujours parfaite selon nos critères naturopathiques.

Ainsi ces 7 plantes sont :

  • PLAISIR,
  • RIRE,
  • PASSION,
  • FOLIES,
  • ENVIES,
  • ÉTATS de CONSCIENCE,
  • et PARTAGE,

à consommer sans modération ! Bonheur (bonne heure ! garantie car “le bon sens fait le bon sang et la bonne humeur fait les bonnes humeurs” – P. V. Marchesseau 1911-1994).

PLAISIR

Bien entendu, dans ce mot, il n’y a aucune ambiguïté mais il faut simplement prendre conscience qu’il suffit de faire tous les actes de notre vie avec plaisir, même certaines actions prétendues rébarbatives qui sont semble-t-il sans aucun plaisir. Trouvons du plaisir partout et nous pourrons accomplir des actes de tous les jours, actes que l’on a tendance à reporter de jour en jour mais qu’il faudra néanmoins accomplir en y laissant de l’énergie et en fabriquant des éléments oxydatifs, source de vieillissement prématuré.

Et c’est ainsi que l’on peut rencontrer des gens tristes, vieux, pessimistes avec une peau parcheminée, ridée. Des personnes qui ne respirent pas la joie de vivre et qui n’aspirent pas à la “rigolade” et n’attirent pas la sympathie ! Alors qu’il suffirait de faire les actes quotidiens avec plaisir… Il suffit de le rechercher car il existe. Ainsi repasser ses chemises ou préparer le repas sont certes des activités répétitives, mais très importantes pour la vie profane. Alors mettons du plaisir dans ces taches avec des affirmations telles que : mes chemises repassées sont plus agréables à porter et je serai plus à l’aise, mon repas préparé avec plaisir entretiendra mon corps et mon énergie.

N’avez-vous jamais ressenti un malaise en consommant un repas très simple et très “bio” mais préparé sans aucun plaisir, sans joie et sans envie de partage ? Alors arrêtez-vous quelques instants et préparez votre repas “bio” avec amour et plaisir de manger !

Mon conseil : trouver le plaisir dans chaque acte de la vie. Vivre est déjà un plaisir et si on peut vivre chaque jour sans douleur avec plaisir en pensant que peut-être demain sera différent, alors profitons du moment présent et jouissons de la vie !

Et au moment où j’écris ces quelques lignes, nous sommes en plein confinement avec ces obligations et ces contraintes… Mais avons-nous pensé à transformer le négatif de cette situation en positif ? Ainsi pour le passage de l’heure d’hiver à l’heure d’été, j’ai envoyé sur les réseaux sociaux un message disant que si nous perdons une heure de sommeil… cela fera une heure de moins de confinement !

RIRE

Zoom sur la plante symbolique "RIRE"Petit rappel : le rire est la thérapeutique la plus sûre pour conserver, acquérir ou augmenter votre potentiel vital, source de guérison naturelle et la plus antioxydante. Il est à noter que dans les hôpitaux et cliniques, les clowns et leurs nez rouges sont invités dans les services médicaux et chirurgicaux notamment pour les jeunes enfants subissant de lourds traitements chimiothérapeutiques ou encore des interventions chirurgicales douloureuses. De nombreuses études scientifiques démontrent les effets bénéfiques sur la guérison et sur l’amélioration incontestable de la santé des “ieurs”. Les données sanguines biologiques sont différentes avant et après une séance de “clowns” et le temps de cicatrisation des plaies est réduit.

On constate également une meilleure résistance immunitaire avec la présence d’anticorps spécifiques pour lutter contre les désagréments présents.
Voilà pourquoi je conseille très souvent et fermement en consultation mais aussi au cours de mes conférences, cours, stages… et dans la vie profane, de ne s’entourer que de gens optimistes. Fuyez les pessimistes, les râleurs, les tristes. N’avez-vous jamais constaté combien le contact avec une personne rieuse engendrait un mieux-être en vous et parfois même une perte de la douleur ? N’allez jamais rendre visite à une personne malade ou hospitalisée avec de la tristesse et du pessimisme, non ! Même si cela n’est pas facile, allez voir cette personne pour la faire rire et lui redonner l’envie de vivre et de se battre contre la maladie. Faites-lui visionner des films “marrants” du style Laurel et Hardy, Buster Keaton, “Le dîner de cons”… Mais surtout, bannissez les films ou séries américaines qui ne transmettent que des sentiments de haine, de racisme, de meurtre et de viols ; tout comme les films “Massacre à la tronçonneuse” ou encore “La nuit des morts vivants”. Non !

Entretenez votre optimiste et riez ! Votre organisme vous en sera reconnaissant. De plus, n’oubliez pas que “les joyeux guérissent toujours” – Rabelais.

PASSION

C’est la troisième plante symbolique permettant une vie merveilleuse et exempte de pathologies.

Pour rappel : “Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion !” – Saint Augustin.

En effet, il est impossible de vivre sans passion… attention cependant à rester maître de ses passions et ne pas se laisser dépasser par elles.

Zoom sur la plante symbolique "PASSION"Comment peut-on imaginer une vie professionnelle, amoureuse, profane… sans passion ?

Imaginez-vous le soir en rentrant chez vous pour retrouver votre époux, votre épouse, compagnon, compagne et peut-être vos enfants pour lesquels vous n’auriez plus de passion ? Cela signifie plus d’Amour ! Quelle tristesse… Comment vivre ainsi ? Imaginez l’ambiance d’un repas sans joie et sans Amour ! Non, plusieurs solutions s’offrent à vous : renouveler sa passion ou partir.

Il m’arrive également comme thérapeute naturopathe et comme professeur de Naturopathie d’avoir une chute passionnelle pour ma discipline et Dieu sait que je suis un passionné… Mais quelques fois, la fatigue, la répétitivité et l’âge font que j’ai moins de passion pour enseigner, consulter, ou écrire certains articles !

Ma technique personnelle : dans ce genre de situation mais également dans ma vie personnelle, je m’arrête quelques jours pour retrouver ma passion naturopathique en allant me balader autour du lac de Versailles (quand cela était possible), en respirant profondément ou encore en allant au cinéma (en ne sélectionnant que des films agréables et positifs). J’opte parfois pour la visite d’un musée d’arts ou encore d’un magasin de vente de livres, où je fouine et sens cette ambiance bien spécifique des librairies. Bien souvent, après quelques heures, je me sens regonflé énergétiquement et de nouveau passionné pour semer ce que je crois être la bonne parole d’éducateur de santé.

Concernant ma relation personnelle et intime, il en est de même. Je ne peux pas jouer la comédie et si ma passion amoureuse n’est plus présente, j’essaie avec ma partenaire de renouer notre passion ou bien je prends ma voiture, mes livres et je vais sous d’autres cieux pour ne pas perdre de l’énergie inutilement, ni faire souffrir la personne en face de moi.

FOLIES

Zoom sur la plante symbolique "FOLIE"La 4ème plante symbolique qui est pour moi très importante dans ces temps. C’est la plante FOLIES. Il est à constater que si je retire le L de folies cela indique FOIE. Et il est vrai que la lettre L qui est une lettre cérébrale alors quant à voir une relation entre la folie et le foie, je pose la question et à titre personnel, je confirme cette affirmation. En effet le foie, organe majeur pour notre santé/vitalité authentique est un organe très sensible aux états psychologiques et aux états d’âme. Le foie est très sensible aux colères rentrées, non exprimées, non verbalisées ainsi qu’aux frustrations, mais aussi au froid et bien entendu aux produits chimiques de toutes sortes tels que médicaments, vaccinations outrancières, pesticides, perturbateurs endocriniens, alcool, graisses de mauvaise qualité mais aussi consommation non contrôlée d’huiles essentielles…

Lorsque le foie ne peut plus remplir une de ses fonctions fondamentales (épurer environ 2 400 litres de sang par 24 heures qui donne comme déchet la bile avec ses multiples fonctions), le sang non épuré par insuffisance hépatique est donc aussi encrassé qu’au départ. Mais le corps dans son intelligence va chercher à “épurer ce sang” et la prochaine “porte de sortie” après le foie sera la voie respiratoire, avec ses crachats et catarrhes mucosiques. Voilà pourquoi il faut protéger notre foie en évitant les frustrations, colères et élans rentrés, non exprimés ainsi que le froid (le foie est l’organe le plus chaud de l’organisme).

Alors qu’est-ce que les folies dans notre société moderne ? Il ne s‘agit pas bien entendu de traverser la voie de chemin de fer, l’autoroute ou une piste aéronautique mais tout simplement de faire des choses inédites et non programmées à l’avance, comme partir en week-end au bord de la mer alors que rien n’avait été prévu, aller au restaurant avec son compagnon, des chandeliers et des roses rouges ! Les folies, c’est d’avoir des petites attentions pour l’élu(e) de son cœur, afin de lui exprimer notre passion, même si n’est pas la fête des amoureux du 14 février !

J’ai nommé cela des folies mais le terme est mal choisi bien que dans notre société moderne, faire des choses en dehors de tout raisonnement est considéré comme une folie. Redevenons des enfants insouciants tellement heureux dans notre partage. Je me souviens, très jeune, d’avoir effectué un voyage de 1 700 km en voiture pour un week-end pour rejoindre mon premier amour en Espagne à Alicante. À 69 ans, j’en ai encore le souvenir et je ne regrette rien ! Si j’avais pu, j’aurais fait même davantage de folies et aimerais en faire encore !

ENVIES

Et voilà la 5ème plante qui peut dérouter le néophyte. En effet envies peut s’écrire de 2 façons : ENVIES mais aussi EN… VIE c’est-à-dire qu’avoir des envies c’est être en vie.

Donc les personnes qui n’ont pas d’envies, ne sont pas en vie !

Il faut cultiver nos envies, nos projets, même si certaines de nos envies ou de nos projets ne seront pas remplies et heureusement car nous ne pourrions plus rêver et espérer. J’aime beaucoup conseiller à mes patient(e)s un petit travail à faire d’une manière ludique.

Ce travail consiste à prendre des feuilles de papier vierge et à cibler d’une manière désordonnée toutes vos envies et projets (refaire la peinture de la cuisine, acheter de nouvelles chaussures, partir en vacances, refaire du sport, se faire faire des massages, aller voir un naturopathe, s’inscrire à un cursus de formation…), même si certains projets s’avèrent être une utopie mais qu’importe, il faut libérer ces envies !

Mais attention. Lorsqu’on a ciblé ses projets et ses envies de manière spontanée, il convient ensuite de les hiérarchiser. C’est-à-dire que vous devez les classer de manière plus ou moins importante. Vous prenez vos notes, envies et projets et vous les classez par ordre d’importance à l’instant “T”, car demain cela peut changer en fonction des événements quotidiens.

Personnellement, je remplis de nombreuses feuilles avec mes envies et projets. Ensuite, j’indique ce que je dois faire pour réaliser les trois projets qui me semblent les plus importants à l’instant T. En d’autres termes, je fais un organigramme et surtout pour ces trois premiers projets que je juge les plus importants et urgents, j’indique une date butoir – date à laquelle, si je n’ai pas réalisé ce projet, je passe au second projet. Je ne reste pas dans un rêve permanent qui consomme mon énergie pour rien.

Je me souviens d’un homme en consultation, il y a une dizaine d’années, qui au cours de notre première entrevue m’a dit : si j’avais pu j’aurais aimé jouer du saxo. Je n’ai rien répondu. Mais à notre seconde consultation quand il m’a redit la même chose, voilà ce que je lui ai répondu : achetez-vous un saxo, prenez des cours de solfège ainsi que des cours de saxo. Plusieurs possibilités s’offrent à vous :

  • Vous vous réalisez et vous faites du saxo ; vous êtes heureux voire même vous faites partie d’un groupe musical,
  • Vous vous apercevez que le saxo n’est pas fait pour vous ou que les efforts demandés ne sont pas pour vous ! Vous abandonnez votre “rêve”.

Dans les deux cas, vous êtes passé à l’action et vous n’êtes plus dans un rêve. Vous ne gaspillez pas votre énergie, peut-être utile pour d’autres actions telles qu’une autoguérison ou autoréparation tissulaire…

ÉTATS DE CONSCIENCE

État très à la mode où on parle souvent de conscience. En effet, il convient pour qui veut bien se porter de vivre les événements de la vie avec conscience, c’est dire ici et maintenant. Le fameux “carpe diem”. Actuellement, dans notre société moderne, on effectue certaines actions sans conscience, automatiquement, à un tel point qu’il arrive que l’on oublie en quelques minutes ce que l’on a fait auparavant.

Arrêtons ce processus destructeur : je mange, mais j’évite de faire d’autres choses en même temps comme lire, regarder les infos à la télé ou encore entamer des discussions houleuses notamment sur la politique, la religion, la médecine… Indigestion, lourdeur digestive et fatigue organique garanties.
C’est identique pour d’autres actions comme prendre un bain, lire… Et faire l’amour avec Amour !

C’est vrai que cela n’est pas très facile dans notre société de consommation où il faut aller de plus en plus vite, être de plus en plus rentable. On le voit actuellement dans les établissements hospitaliers et dans les maisons pour personnes âgées, où tout humanisme a disparu faute de temps et d’état de conscience, pour des raisons de rentabilité et de finances. Mais également, malheureusement dans beaucoup de cas, au cours des consultations médicales qui durent entre 10 à 15 minutes, espace de temps insuffisant d’écoute pour se permettre de connaître le consultant et ainsi de voir son état psychique qui est peut-être le paramètre le plus important dans l’éclosion de son mal-être (paramètre qui ne nécessite pas une médication allopathique lourde avec ses conséquences hépatiques et intestinales entre autres).

Au contraire, ceci nécessite une écoute bienveillante sans jugement, ce qui est une utopie dans notre société moderne de jugement permanent mais qui se veut civilisée. Pourtant, quand on voit le monde actuel, j’en suis peu convaincu !

PARTAGE

Zoom sur la plante symbolique "PARTAGE"Enfin, quand toutes ces plantes symboliques ont été respectées (plaisir, rire, passion, folies, envies, états de conscience), il en résulte un bien-être que nous avons envie de PARTAGER avec nos proches et nos concitoyens dans leur ensemble, car la vie est, ou devrait être, un partage en permanence.
Je ne reviendrai pas sur les diverses causes des stress dans lesquels nous baignons en permanence, mais j’insisterai sur la gestion efficace de ceux-ci. En effet, le stress c’est la vie, donc bien le gérer devient une responsabilité personnelle pour qui veut conserver son potentiel vital organique.

Ce qui est problématique ce n’est pas le stress en tant que tel, mais la chronicité du stress. En effet, le stress fait partie de notre vie et nous en avons besoin pour évoluer et aller de l’avant. Lorsque ce stress devient permanent, continu, il devient négatif et peut altérer ainsi tous nos systèmes y compris notre système immunitaire.

Bien entendu, certains diront qu’il est plus aisé de le dire que de le faire et de concrétiser cette gestion très à la mode actuellement, mais là encore avec un peu de bon sens et de logique, il n’est rien d’impossible. Il existe des moyens efficaces simples et à la portée de chacun pour ne plus être l’esclave de notre monde moderne et pour devenir des êtres libres, sachant lâcher prise pour éviter d’altérer dangereusement notre organisme et particulièrement notre système immunitaire.

Ces techniques simples demandent à être pratiquées par vous, avec votre ressenti personnel, afin que le changement profond et inévitable de votre comportement quotidien devienne votre véritable et authentique personnalité.

Gérer son stress ne veut pas dire de devenir un “je m’en foutiste”, un sans-cœur, un aréactionnel, un être sans émotion et sans ressenti, mais de ne pas se laisser inonder par des comportements inadaptés, excessifs, disproportionnés par rapport aux stress, bien souvent réalisés, engendrés par notre mental, lui-même perturbé par une demande incessante de reconnaissance et d’amour inconditionnelle.

Et puisque nous ne pouvons pas changer les événements qui nous arrivent, la seule solution qui nous est permise si nous désirons vivre pleinement notre vie d’Hommes, est de nous changer nous-mêmes ! Pour cela, nous devons prendre conscience du gaspillage énergétique, émotionnel, affectif, que nous engendrons inutilement par notre comportement.

Il ne faut pas confondre agitation et action.

Si nous voulons donc avoir un bon système de santé, il faut savoir bien s’alimenter mais aussi bien penser, trier ses stress, rire, chanter, danser, rencontrer des amis, écouter les bruits de la nature, sentir les odeurs de la pluie après l’orage, regarder la beauté de la mer, la blancheur de la neige. Vous êtes une personne unique, une planète qu’il convient de découvrir, alors aimez-vous vous-même et ne refusez pas les stress, ils font partie de votre vie.

Essayez simplement dès aujourd’hui, pour vous amuser, de considérer le côté positif (il y en a toujours un, cherchez-le !) d’un stress et refusez ce sentiment d’impuissance qui quelques fois vous effleure. Votre système de santé, dans son ensemble, vous en sera reconnaissant.

“Plus le cœur est joyeux, plus longue est la vie” – La Bible

Car un cœur plein d’allégresse guérit comme une médecine et un esprit chagrin, en revanche, dessèche les os…

Un grand savant, scientifique reconnu de tous pour ses découvertes extraordinaires convoque un jour tous les médias afin d’exposer au grand jour et au grand public sa dernière découverte. Bien entendu tous les journaux, toutes les radios et télévision du monde entier sont présents pour écouter ce grand scientifique.

Il fixe bien les caméras et déclare :

“j’ai une grande découverte à vous annoncer : j’ai réussi à domestiquer un mille-pattes et quand je lui ordonne quelque chose il l’exécute”.
Et il met sa déclaration à exécution et demande au mille-pattes de sauter. Et le mille-pattes saute. Tout le monde présent est ébahi et applaudit.

Mais le scientifique continue :

“si maintenant j’arrache une patte de ce mille-pattes et si je lui ordonne de sauter, il sautera”.

Et il exécute cet acte et le mille-pattes saute et tout le monde est en émoi.

Le savant conscient de son impact sur les médias continue arrachant une seconde puis une troisième, etc. Et demande toujours au mille-pattes de sauter et d’exécuter ses ordres, ce que celui-ci effectue docilement.

Arrivé à la 999ème patte, même scénario, le mille-pattes saute.

Et le scientifique, toujours sûr de lui et de ses connaissances, continue ainsi de suite et arrache la dernière et ultime patte de ce mille-pattes et demande de façon laconique à cet animal de sauter. Mais celui-ci ne saute pas et le savant insiste :

“je suis ton maître tu dois m’obéir et saute, allez saute”.
Et celui-ci ne saute toujours pas.

Alors le scientifique se tourne vers les caméras et les micros des radios et déclare solennellement :

“vous voyez quand à un mille-pattes, on lui a retiré sa millième patte… Il devient sourd !”.

Christian BRUN,
professeur de Naturopathie

Résidence La Sablière
15 Rue de la Patte d’Oie
78000 Versailles

http://www.christian-brun-naturo.fr
MOBILE : 06 09 94 79 39

 

Consultez la liste de ses derniers ouvrages :

Les derniers ouvrages de Christian BRUN

 

Attention les conseils prodigués dans cet article ne vous dispensent pas de consulter un praticien de santé naturelle.


Warning: Cannot assign an empty string to a string offset in /var/www/blog_bis/htdocs/wp-includes/class.wp-scripts.php on line 492