close
Bien-êtreSanté naturelle

Cause de dépression : bien plus qu’un problème de sérotonine !

depress-1

Beaucoup d’entre nous avons appris que la dépression est le résultat d’un déséquilibre chimique.

Et, bien que la dépression comporte certainement un élément génétique et que les neurotransmetteurs comme la sérotonine jouent effectivement un rôle dans l’humeur, la dépression a en réalité de nombreuses causes profondes.

C’est une bonne nouvelle, car de nombreux facteurs environnementaux sont souvent totalement sous notre contrôle et vous avez le pouvoir de vous attaquer à ces causes de la dépression et de vous éloigner de la dépression peu importe depuis combien de temps vous êtes déprimé ou de la force de vos antécédents familiaux.

1. Inflammation

L’inflammation et la dépression sont intimement liées. Lorsque certaines personnes sont enflammées, elles se sentent déprimées.

Pour ces personnes, prendre des antidépresseurs pour remédier à un déséquilibre chimique, c’est s’attaquer au mauvais arbre.

Ils doivent lutter contre l’inflammation à la racine en cultivant un écosystème varié de leur flore intestinale, en éliminant les aliments inflammatoires et en soutenant leur système immunitaire par le repos et la nutrition afin qu’ils puissent apaiser l’inflammation et, agir sur leur dépression.

2. Dysfonctionnement thyroïdien

Le dysfonctionnement de la thyroïde est courant, il n’est pas diagnostiqué et les symptômes connus sont la dépression et l’anxiété. Je pense que les problèmes de thyroïde sont souvent à la racine de brouillard cérébral !

Avant d’être traité par des médicaments psychotropes, renseignez-vous si ce n’est pas un problème de la thyroïde, et si c’est le cas, les symptômes psychiatriques peuvent s’améliorer.

3. Déséquilibre hormonal

Le déséquilibre hormonal n’est pas un problème simple, mais il joue souvent un rôle dans la santé mentale des femmes. Si vous avez des problèmes d’humeur ou d’anxiété et que nous avons des raisons de penser que vos hormones sont déséquilibrées ou en pleine mutation, vous devez vous concentrer sur ce domaine.

Si votre humeur baisse précipitamment dans les jours qui précèdent vos règles, ou si vos règles sont irrégulières, si vous avez de l’acné, des crampes menstruelles extrêmement douloureuses ou des saignements menstruels excessivement abondants, ce sont des signes avant-coureurs du déséquilibre hormonal qui vous préoccupe.

Si vous ressentez l’un de ces symptômes et si vous êtes déprimée, il est probable que vos symptômes de l’humeur ne s’améliorent pas pleinement tant que vos hormones ne sont pas bien traitées.

Pour vous donner des exemples de changement, cela nécessite souvent des changements diététiques, une amélioration du sommeil, ou encore la désintoxication de votre environnement de produits chimiques perturbant le système endocrinien.

4. Carences en micronutriments

Les vitamines et les nutriments tels que le folate, la vitamine B12, le zinc, les acides gras oméga-3 et la vitamine D jouent tous un rôle dans l’humeur.

Ces jours-ci, nous avons externalisé notre production alimentaire auprès de grandes entreprises du secteur alimentaire qui ne tiennent pas toujours compte de nos besoins micronutritionnels subtils.

Consommez de vrais aliments provenant d’un large éventail de poissons, volailles, légumes, fruits, tubercules féculents, noix et graines.

Vous voudrez peut-être travailler avec un médecin spécialisé en micronutrition, un diététicien, ou un naturopathe pour vous assurer que vous n’aurez pas de carences graves et que vous pourrez ainsi manger ou compléter votre alimentation en conséquence.

5. Glycémie

Votre humeur va aussi dépendre de votre glycémie. Beaucoup de personnes qui viennent consulter au cabinet ne sont pas diabétiques ou prédiabétiques, mais leur régime alimentaire les met sur des montagnes russes de sucre dans le sang, et cela peut créer des états périodiques d’anxiété chaque fois que leur glycémie chute.

La solution rapide pour que votre glycémie reste stable consiste à prendre des repas réguliers, à grignoter des noix, et éventuellement, à prendre une cuillerée d’huile de noix de coco pour vous donner les bonnes graisses saines.

La solution définitive est de passer à un véritable régime alimentaire, où vos glucides se présentent sous forme de céréales complètes ou de tubercules féculents (comme les patates douces) plutôt que de glucides raffinés (comme le pain blanc et les pâtes blanches), et le sucre principal que vous consommez est celui des fruits. Cela aidera votre corps à gérer le glucose plus efficacement et votre humeur restera stable.

6. Stress

En dépit du secteur florissant du yoga et du bien-être, le véritable remède au stress chronique continue de nous échapper.

Pour beaucoup, développer une pratique du yoga ou de la méditation est le moyen de réduire votre fardeau général du stress; mais pour d’autres, je pense qu’il est nécessaire de faire des changements plus importants et plus fondamentaux dans la façon dont nous passons chaque minute de notre journée : moins d’écrans !

Si vous souhaitez réduire le stress, passez du temps au bord de la mer, à la campagne, à la montagne, en forêt, vivez plus simplement, et possédez moins de choses (c’est bon pour la planète aussi !).

7. Isolement social

Il devrait vraiment être répertorié comme n°1 sur cette liste. Je vous donnerais même la bénédiction de faire des actes sacrilèges comme manger du gluten et cuisiner avec de l’huile de tournesol si cela signifiait que vous étiez entourés. Et pourtant, je l’ai mise comme numéro 7 parce que j’aime toujours proposer une solution proactive et je ne sais pas encore exactement comment résoudre ce problème.

Il est difficile de trouver sa « bande » et de créer suffisamment de moyens pour communiquer quotidiennement avec eux.

Ça prend du temps ! Ce que je suggère, c’est que vous en fassiez une priorité, et quand on vous présente une occasion de voir du monde, d’aller dîner, de boire des coups, dites oui ! Le reste, on vous aidera à gérer.

8. Traumatismes

Les traumatismes sont souvent au cœur de la dépression. Si vous avez vécu un traumatisme ou si vous avez vécu des microtraumatismes chroniques – ou quelque chose entre les deux – donnez-vous du temps, de l’argent (si vous le pouvez) et un amour-propre radical pour vous donner l’occasion de traiter et de vous alléger.

Les traitements efficaces contre les traumatismes incluent l’EMDR, l’acupuncture, les techniques de liberté émotionnelle, l’art-thérapie ou encore la kinésiologie !

Marc Le Quenven
Naturopathe
19, Avenue de Tourville
75007 Paris
Tél. : 06 42 81 76 83
www.naturoparis.fr

 

Demandez conseil à votre praticien si vous souhaitez plus de renseignements sur notre produit de Santé Naturelle Griffonia L-5-HTP.

Attention : Les conseils prodigués dans cet article ne vous dispensent pas de consulter un praticien de santé naturelle.