close
Bien-êtreSanté naturelle

Les multiples vertus de l’eucalyptus

Sans-titre-1

Originaire d’Australie et notamment de Tasmanie, l’eucalyptus fut rapidement intégré dans la pharmacopée de nombreux pays : Inde, Afrique du Sud, Europe… Au XIXème siècle, l’huile essentielle d’eucalyptus était utilisée pour aseptiser les cathéters urinaires dans les hôpitaux anglais et la plante entière était utilisée en emplâtre pour soigner les plaies.

Les chercheurs ont depuis validé ses propriétés anti-infectieuses à travers la réalisation d’un grand nombre d’études*.

Ses bénéfices seraient en grande partie attribuables à sa forte concentration en eucalyptol ou 1,8-cinéole (70 à 80 %). En effet, cette molécule possède une activité antivirale et antibactérienne puissante.

Elle agirait notamment contre le virus de l’herpès et celui de la bronchite, en inhibant leur réplication*. Elle aurait la capacité de rendre perméable la membrane des bactéries, afin de permettre leur élimination par d’autres composés antibactériens*. L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), tout comme la Commission E reconnaissent l’usage du 1,8-cinéole pour traiter l’inflammation des voies respiratoires. Au cours de 3 essais cliniques, le 1,8-cinéole que contient l’eucalyptus, s’est notamment révélé efficace pour combattre le rhume* et réduire la dose de corticoïdes utilisés chez des personnes souffrant d’asthme*. L’eucalyptus possède également des propriétés expectorantes et pourrait notamment être utilisé dans le cadre des sinusites et bronchites*.

La Commission E et l’OMS reconnaissent l’usage des feuilles et de l’huile essentielle d’eucalyptus par voie interne. Pour maximiser les effets de l’eucalyptus, il peut être intéressant d’associer ce dernier à d’autres plantes avec des effets similaires et complémentaires telles que l’échinacée, le ravintsara ou encore le romarin.

Références:

  1. Ahmad I., Beg AZ. Antimicrobial and phytochemical studies on 45 Indian medicinal plants against multi-drug resistant human pathogens. J Ethnopharmacol. 2001. 74 (2) : 113-123.
  2. Mieres-Castro D., Ahmar S., et al. Antiviral Activities of Eucalyptus Essential Oils: Their Effectiveness as Therapeutic Targets against Human Viruses.
  3. Yang Z, Wu N, et al. Efferth T. Anti-infectious bronchitis virus (IBV) activity of 1,8-cineole : effect on nucleocapsid (N) protein. J Biomol Struct Dyn. 28(3) : 323-330.
  4. Mulyaningsih S, Sporer F, et al. Synergistic properties of the terpenoids aromadendrene and 1,8-cineole from the essential oil of Eucalyptus globulus against antibiotic-susceptible and antibiotic-resistant pathogens. Phytomedicine. 17(13) : 1061-1066.
  5. Kehrl W, Sonnemann U. et al. Therapy for acute nonpurulent rhinosinusitis with cineole : results of a double-blind, randomized, placebo-controlled trial. 2004. 114 (4) : 738-42.
  6. Juergens UR, Dethlefsen U, et al. Anti-inflammatory activity of a 1.8-cineol (eucalyptol) in bronchial asthma : a double-blind placebo-controlled trial. Respir Med. 97 : 250-256.
  7. Virginie Laguerre. Huiles essentielles et 1,8-cinéole. Sciences pharmaceutiques. 2015.

Demandez conseil à votre praticien si vous souhaitez plus de renseignements sur nos produits de santé naturelle Huile essentielle d’Eucalyptus, Aroma orl, Granuphytol® immunité

Attention : Les conseils prodigués dans cet article ne vous dispensent pas de consulter un praticien de santé naturelle.