close
ALLERGIES-PRINTANIERES

Chaque printemps, nous sommes de plus en plus nombreux à souffrir d’allergies saisonnières.

Elles touchent plus de 25 % des Français. D’ailleurs, l’OMS les a classées au 4ème rang mondial des affections chroniques.

Tous les ans, les allergies saisonnières se caractérisent par les mêmes manifestations :

  • démangeaisons de nez
  • nez qui coule
  • éternuements à répétition
  • larmoiements
  • yeux rouges
  • palais et oreilles qui démangent

Mais ces signes s’accompagnent fréquemment de périodes de fatigue. Cela peut handicaper la vie sociale et professionnelle.

Ces désagréments résultent d’une sensibilisation anormale et d’une réaction excessive du système immunitaire envers une substance étrangère au corps nommée allergène.

Les allergies saisonnières ou rhumes des foins surviennent de manière intermittente, le plus souvent avec l’arrivée du printemps et la floraison de la plante allergène.

Au printemps, les légers grains de pollen provenant des fleurs sont transportés par le vent, surtout en cas de légère brise. Ils atteignent les muqueuses du nez, des yeux, des poumons.

A leur contact, une réaction immunitaire survient, provoquant la production d’anticorps incitant le système immunitaire à libérer de l’histamine et d’autres substances chimiques. Ce sont ces substances chimiques qui causent les symptômes cités ci-dessus.

Vivez mieux face à ces allergies

Des mesures simples peuvent vous aider à mieux supporter vos allergies.

Ne vous frottez pas les yeux, portez un chapeau et des lunettes de soleil pour préserver vos parties les plus sensibles (notamment les yeux et le nez).

Si vous jardinez, portez un masque afin de vous protéger contre les substances allergènes qui s’envoleront. Préférez l’aération de vos pièces tôt le matin.

En voiture, roulez les fenêtres fermées et préférez le bord de mer en vacances car la concentration de pollen est plus faible.

Enfin, observez si votre allergie est influencée par un quelconque stress. En effet, le Dr Andrew Weil (Professeur de médecine à l’Université de l’Arizona à Tucson) a observé que des personnes ayant éliminé une source importante de stress ont vu leurs allergies chroniques disparaître1-3. Ainsi, toute approche favorisant la relaxation peut être bénéfique.

Les allergies printanières révèlent une fragilité organique, immunitaire et parfois même digestive. Il convient de stimuler l’immunité en drainant le foie et les intestins.

Mangez des fruits riches en vitamine C,

notamment les pommes. Selon une étude publiée sur le site WebMD, la vitamine C aide le corps à mieux combattre l’asthme et les allergies.

La peau de la pomme contient des antioxydants améliorant le fonctionnement des poumons et donc de la respiration. Néanmoins faites attention, certaines personnes souffrant d’allergies saisonnières sont sujettes à des allergies aux fruits, légumes frais ou noix.

Ajoutez de l’ail dans vos plats ! L’ail agit comme un puissant antiseptique pour le système digestif mais aussi respiratoire. Il a également des propriétés antihistaminiques naturelles. Plusieurs études ont démontré un lien entre des apports élevés de certains antioxydants, dont l’ail, avec une diminution de l’incidence de l’allergie aux pollens.

Misez sur la quercétine et le curcuma. La quercétine semble agir comme un antihistaminique et a également des propriétés anti-inflammatoires. Des études in vitro ont en effet montré qu’elle empêche certaines cellules immunitaires de libérer de l’histamine4. Le curcuma quant à lui, aide à maintenir l’efficacité du système immunitaire pour contribuer à la résistance de l’organisme aux allergènes.

Optez pour une consommation d’œufs de caille.

Ils étaient déjà utilisés dans l’Antiquité pour prévenir et lutter contre les maladies respiratoires. Dans les années 1960, le Dr Truffier a constaté les propriétés thérapeutiques de l’œuf de caille, d’abord sur l’asthme puis sur les maladies allergiques dans leurs ensemble5.

Osez une supplémentation en magnésium.

Le magnésium est important pour la gestion de toutes les formes de stress.

Enfin, d’après le Dr Andrew Weil, les allergies peuvent disparaître grâce à certaines modifications du milieu de vie afin de réduire l’exposition à l’allergène en cause, mais aussi par des changements alimentaires1-2-3.

Un excès de protéines par exemple maintiendrait le système immunitaire dans un état d’hyperréactivité. Une intolérance au gluten ou encore aux produits laitiers peut favoriser les allergies.

Demandez conseil à votre praticien si vous souhaitez plus de renseignements sur notre produit de Santé Naturelle Œufs de caille synergisés.

Attention : Les conseils prodigués dans cet article ne vous dispensent pas de consulter un praticien de santé naturelle.

1. Ask DrWeil, Polaris Health (Ed). Q & A Library – Natural Treatment for Seasonal Allergies?, DrWeil.com. [Consulté le 10 mai 2010]. www.drweil.com 
2. Ask DrWeil, Polaris Health (Ed). Q & A Library – An Allergy Impasse?, DrWeil.com. [Consulté le 31 mai 2010]. www.drweil.com
3. Ask DrWeil, Polaris Health (Ed). Allergic Rhinitis, DrWeil.com. [Consulté le 31 mai 2010]. www.drweil.com
4. Ogasawara H et al : Effect of selected flavonoids on histamine release and hydrogen peroxide generation by human leukocytes {abstract} J Allergy Clin Immunol. 1985;75(suppl):184.
5. Dr Truffier – Approche thérapeutique de la maladie allergique par l’ingestion d’œufs de caille

Étiquettes : allergies

Warning: Cannot assign an empty string to a string offset in /var/www/blog_bis/htdocs/wp-includes/class.wp-scripts.php on line 492