close
InterviewsSanté naturelle

Interview : zoom sur la pratique du tantra

Zoom sur la pratique du tantra

Bonjour Frédéric Manthé, pouvez-vous s’il vous plaît vous présenter pour nos lecteurs ?

Frédéric Manthé. Bonjour, je suis ce que l’on pourrait appeler un “empathe” et je dois bien reconnaître qu’il n’y a pas si longtemps j’ignorais tout de cette définition. Pour résumer, un “empathe” est quelqu’un qui ressent au-delà des mots les personnes et les lieux qu’il fréquente.

Pendant une grande partie de ma vie, j’étais incompris, car je ne me comprenais pas moi-même. Je me sentais différent sans pour autant pouvoir analyser mes perceptions qui, la plupart du temps, se transformaient en crises d’angoisses. Aujourd’hui, grâce à la découverte du tantra, je peux enfin laisser exprimer mes ressentis en sachant faire la différence entre ce qui m’appartient et ce qui appartient à l’autre. Je peux accompagner celles et ceux qui le souhaitent dans leur chemin de vie en me servant de mon parcours sans qu’il interfère avec les difficultés existentielles que l’on me confie.

Je me définis comme relaxologue énergéticien et propose un ensemble “d’outils” permettant d’être le plus autonome possible. Que cela soit par le massage tantrique, le coaching tantrique, les bercements en eau chaude, les stages d’initiation au massage tantrique, les stages de tantra, les formations certifiantes en massage tantrique ou la relaxation tantrique en entreprise, la proposition du voyage vers soi est toujours au cœur de ma pratique.

Quel est votre parcours ? Comment avez-vous découvert le tantra ?

J’ai reçu une formation en protection rapprochée avec un maître Vietnamien, qui m’a appris à utiliser l’énergie pour mener à bien mes missions dans cette profession de garde du corps que j’ai pratiquée pendant plus de 30 ans. Cette maîtrise de différents arts martiaux était, mais je n’en avais aucune conscience à l’époque, les prémices de cette révélation de vie qui allait chambouler plus tard mon existence.

C’est en recevant un beau jour un massage de style suédois/californien que j’ai réellement ressenti ce potentiel qui existe en chacun de nous. Cependant, le massage ayant évité soigneusement la zone sexuelle, j’avais cette impression qu’une partie de mon corps ne m’appartenait pas.

Tout à mon ressenti de l’après-midi, je me suis mis sur le Net pour chercher ce qui pouvait exister comme autre massage et je suis tombé sur une définition du tantra. Non seulement le massage tantrique ne crée pas de zone d’ombre au niveau du toucher, mais cette idéologie explique qu’au lieu de fuir par peur nos différences, les fusionner permet de créer quelque chose d’unique.
J’ai souhaité que mon prochain massage soit tantrique et j’ai tout de suite senti que cette voie d’éveil allait être mon nouveau chemin de vie. C’est donc assez naturellement, faute de pouvoir trouver une formation qui me convenait dans ma compréhension du tantra, qu’à la manière d’un musicien j’ai composé les premières partitions de massages que je propose aujourd’hui dans leur évolution.

Zoom sur la pratique du tantra

Pour quelles indications conseillez-vous la pratique du tantra ?

Souvent dans le développement personnel, il est question d’aller mieux. Je dirais que le tantra vous permet d’aller bien. Besoin de faire la paix avec soi, de comprendre cette formidable machine dans laquelle nous habitons et que nous n’acceptons pas toujours. Besoin de mettre plus de conscience dans ses actes, d’accepter les différentes facettes de sa personnalité, de s’autonomiser dans ses choix, sa sexualité afin de ne plus être dépendant de ses projections en accueillant ce qui est. Le tantra est une voie d’éveil qui ouvre à la reconnaissance de l’énergie vitale comme moyen de marier dans la spiritualité le corps et l’âme.

Pourriez-vous nous parler de l’origine du tantra ? Aujourd’hui, il a une connotation sexuelle, mais son étendue va bien au-delà ?

Le tantra est une idéologie plusieurs fois millénaire qui prend sa source en Inde, mais également en Chine avec le tao. C’est une voie d’expansion de la conscience et de transformation de soi. Il prône qu’en unifiant les principes féminin et masculin qui sont en nous et l’ouverture de nos cinq sens, il devient possible de libérer notre énergie sexuelle afin d’atteindre des sommets d’éveils spirituels. La sexualité n’est plus taboue et au contraire aide à se libérer des croyances et des peurs en ne cherchant plus l’atteinte d’une gratification, mais au contraire de vivre le moment présent pour ce qu’il est.

Laisser faire plutôt que faire, respirer en conscience, méditer, ressentir, expérimenter sont autant d’éléments que l’on retrouve aujourd’hui dans le néotantra. D’ailleurs, qui dit néotantra, dit aussi se voir proposer autant de pratiques différentes que d’interprétations faites par les différents acteurs du milieu.

Aborder la sexualité est souvent source de fantasme et il n’est pas rare de découvrir des propositions s’apparentant plus à de la prostitution déguisée qu’à la possibilité de vivre réellement la magie du tantra. Il est donc bon de n’aller que vers les personnes dont le discours fait écho en vous et de ne jamais rien accepter sous prétexte de tantra.

Vous expliquez que le tantra c’est avant tout un lâcher-prise, un voyage de l’âme. Considérez-vous qu’il permet d’accéder à une certaine forme de liberté ?

Je crois au tantra par le toucher et ma pratique de plus de quinze ans maintenant m’en démontre les bienfaits tous les jours. Nous sommes tous les dignes représentants du tantra. Cependant il nous manque souvent les outils nécessaires pour comprendre ces êtres multifacettes que nous sommes. Nous avons tous également en nous un jardin émotionnel dans lequel d’autres, depuis l’enfance, ont planté des graines que nous continuons à arroser même si elles nous sont nocives. Accepter d’exister pour soi et plus dans le regard de l’autre, apprendre à se rencontrer avant d’aller à la rencontre de l’autre, apprendre à se dire je m’aime avant de dire je t’aime, sont autant d’accueils de soi ouvrant à cette liberté d’être qui pousse à l’autonomisation.

Ressentir que le sexe est un moteur énergétique puissant, donnant la vie et permettant de mettre de la vie en soi offre de ne plus focaliser sur lui et de vibrer au rythme de l’énergie qu’il propose. Les états de conscience modifiés qui sont vécus alors, permettent par l’éveil spirituel une véritable connexion entre l’ancrage et le moi suprême.

Comment se déroule une séance ? Quelles sensations ressentons-nous ?

Zoom sur la pratique du tantraLe massage tantrique se vit pour soi et sans projection ni attente, il permet au-delà du plan physique d’explorer des plans plus émotionnels et spirituels.
Une séance de massage commence toujours par une explication claire des différents ressentis que l’on peut avoir, des réactions du corps et surtout de la non-obligation d’aller au-delà de ce que l’on souhaite en s’autorisant à arrêter la séance à tout moment.

Ensuite la nudité, non engageante, car considérée comme une façon d’être, est encouragée, mais non obligatoire. Je propose même du massage tantrique habillé et le massage peut commencer. Il est écrit comme une partition de musique avec beaucoup de lenteur, des changements de tempo, des pauses offrant au corps d’intégrer les vibrations créées par le passage des mains à son rythme. Le toucher est bienveillant à l’écoute des besoins énergétiques du corps massé et spécifique au lâcher-prise du mental.
Il permet ainsi, par cette plénitude corporelle, d’ouvrir le chemin de l’éveil spirituel dans une énergie génératrice d’états de conscience modifiés.

Les ressentis sont multiples, du bien-être profond à des révélations de vie. Je suis toujours le spectateur attendri de ces “re-naissances” auxquelles il m’est donné d’avoir le privilège d’assister.

À qui s’adresse le tantra ? Faut-il avant tout pratiquer la méditation et la maîtriser, ou est-il accessible aux novices ?

Considérant que le tantra est en nous, il s’adresse à toutes celles et ceux qui souhaitent cheminer de façon plus épanouie dans leur chemin de vie.

Nous ne pouvons changer notre vécu, ni souvent ce que l’on est en train de vivre, mais nous pouvons, dans une vision consciente et l’acceptation de ce qui est, transformer notre échelle de valeurs et la passer de culpabilité à plaisir. Je ne me sens plus coupable de faire ou de ne pas faire ou d’être ou ne pas être, mais ça me fait plaisir de faire ou de ne pas faire ou d’être ou ne pas être.
Mon approche du tantra est d’offrir le plus possible aux personnes que je reçois des clés pour qu’elles puissent, le moment venu, ouvrir certaines portes de leur inconscient.

Elles pourront alors décider si les émotions qui s’y trouvent ont encore besoin d’être gardées ou préférer vivre l’instant présent en les laissant partir. Si la pratique de la méditation aide de façon salutaire à ralentir son quotidien, elle n’influe pas sur la qualité de ce qui est reçu dans nos séances.

Malheureusement il y a aujourd’hui beaucoup de dérives sectaires et d’abus sexuels autour du tantrisme. Que conseillez-vous pour trouver un professionnel de confiance ?

Je suis d’accord avec vous et il est certain que cela peut devenir un véritable parcours du combattant de trouver des personnes sérieuses. Je parle évidemment de masseurs, mais également de masseuses qui peuvent montrer une image déviante de ce qu’est un véritable massage tantrique. Mais il existe heureusement des personnes sérieuses sachant rester centrées pour offrir des prestations de qualité sans mélange avec leurs propres besoins. Être masseurs ou masseuses tantriques c’est déjà avoir compris que l’abandon de l’autre ne leur est pas destiné. C’est savoir répondre par la négative aux sollicitations qui pourraient être faites. C’est proposer une véritable écoute et accompagner la personne sans ne jamais rien lui imposer. C’est enfin par un ancrage puissant, offrir dans leurs mains l’énergie du cœur sans focalisation sur le plaisir sexuel.

Pour une prise de rendez-vous, posez toutes vos questions et attardez-vous sur la fluidité des réponses fournies. Si vous vous sentez fragile ou avez subi des abus, dites-le avec des mots simples et soyez sensibles à l’écoute qui vous est offerte. Méfiez-vous des personnes qui vont prétendre “vous sauver” ou “vous guérir”, simplement parce que le tantra peut le faire. Allez plutôt vers des personnes dont vous avez entendu du bien ou/et qui ont un site internet et comparez lors de l’entretien téléphonique la lecture de ce qui vous a attiré sur leur site et les propos qu’elles vous tiennent. Enfin, la personne la plus importante, c’est vous. Accepter un massage total du corps ne veut pas dire ouvrir la porte au n’importe quoi. À tout moment vous avez la possibilité de vous respecter en arrêtant la séance et de ne jamais accepter un acte sous prétexte que “dans le tantra c’est comme ça”.

En conclusion je dirais que la différence après avoir reçu un massage entre celui qui se dit tantrique et celui qui l’est véritablement est que dans le premier je ressens que “je me suis senti.e aimé.e” alors que dans le deuxième “j’ai senti que je me suis aimé.e”.

Merci Frédéric MANTHÉ.

Frédéric Manthé

 

Frédéric Manthé

Relaxologue – Energéticien

Bry-sur-Marne (94) – 06 08 98 80 88

http://ayuneda.com

 

Découvrez l'ouvrage de Frédéric Manthé

 

Lire l’excellent ouvrage de Frédéric MANTHÉ

“Du tantra à la vie en conscience”


Warning: Cannot assign an empty string to a string offset in /var/www/blog_bis/htdocs/wp-includes/class.wp-scripts.php on line 492