close
Nutrition

Insolite : un outil capable de détecter les pesticides dans les aliments

détecter-pesticides-aliments

Un scanner capable de repérer les pesticides dans les aliments.

L’idée vient d’être inventée par un Français et devrait bientôt être commercialisée. Un appareil capable de scanner les pesticides dans les aliments vient d’être inventé par un jeune étudiant ingénieur français. Baptisé Scan Eat, l’appareil est capable de scanner et de mesurer grâce à un faisceau lumineux envoyé sur l’aliment le taux de concentration en pesticides présent dans celui-ci. Une fois commercialisé, il pourrait bien devenir l’accessoire indispensable de vos courses au supermarché.

Grâce à son invention, Simon Bernard, étudiant en dernière année de l’École nationale supérieure maritime du Havre a remporté le premier prix du concours « Greentech écoles » du ministère de l’Environnement. Le génie de 25 ans va également bénéficier d’un CDD de neuf mois pour mettre au point son innovation avec le matériel et le financement nécessaire. Il sera entouré d’experts au sein de l’incubateur du ministère en Seine et Marne.
« Détecter des traces de pesticides jugés dangereux et interdits depuis longtemps » Comment le jeune étudiant est-il venu à imaginer ce scan innovant ?
« J’ai entendu parler d’une technologie, commercialisée l’an dernier, de spectromètre infrarouge miniaturisé à la taille d’une petite clef USB, explique-t-il au journal Paris Normandie. Je me suis rendu compte qu’elle pouvait être utilisée pour détecter la présence et le taux acceptable ou non de pesticides dans les aliments de type fruits et légumes ». L’utilité du prototype est réelle, après le débat autour des insecticides de la famille des néonicotinoïdes qui s’est soldé par leur interdiction à partir de 2018.
« L’appareil pourrait détecter des traces de pesticides jugés dangereux et interdits depuis longtemps en France », précise encore Simon Bernard dans le journal normand.

Un dispositif qui sera d’abord utilisé par des testeurs sur Internet

Avant de le proposer aux consommateurs, Simon Bernard ambitionne de faire tester son scan révolutionnaire à des experts spécialisés dans le déchiffrage des compositions alimentaires que l’on trouve sur Internet pour « générer des alertes sur les pommes de telle provenance, trouvées et testées positives dans telle chaîne de magasins », imagine-t-il.
(Source : topsante.com)

Étiquettes : nutritionpesticidessanté

Warning: Cannot assign an empty string to a string offset in /var/www/blog_bis/htdocs/wp-includes/class.wp-scripts.php on line 492