close
Bien-être

ECO citoyenneté

eco-3

Soyons soucieux de l’environnement et de la préservation de notre chère planète. Chaque geste au quotidien est important, compte et a un impact sur l’environnement. Malheureusement, bien trop de gestes irréfléchis et irresponsables ont des impacts négatifs et irréversibles… En effet, le développement n’est durable que s’il est solidaire. C’est de l’éco-citoyenneté. L’éco-citoyenneté, c’est la conscience écologique d’appartenir à un environnement qui garantit son existence. C’est le droit de jouir d’un environnement sain et le devoir de ne pas le polluer pour conserver cet environnement sain.

Au quotidien, chaque geste contribuera au développement durable de nos sociétés. C’est-à-dire un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures de répondre aux leurs.

Voici quelques bonnes pratiques et astuces pour une consommation plus responsable, que ce soit à la maison, au travail, ou encore dans nos déplacements.

A la maison

Les déchets

Il faut avant tout savoir qu’en 40 ans, les quantités de déchets ménagers par habitant ont été multipliées par deux pour atteindre une moyenne de 460 kg par an et par personne ! De plus, la plupart de nos déchets ne se dégradent qu’au bout de plusieurs mois voire plusieurs années (par exemple, le temps nécessaire à la dégradation complète d’un mouchoir en papier est de 3 mois, celui d’un mégot 4 mois, d’un briquet 100 ans, d’une bouteille en plastique 500 ans et d’une pile 8 000 ans !). Ainsi, veillez à réutiliser ou refuser les déchets plastiques comme les sacs plastiques (chaque Européen en consomme environ 500 par an), à éviter au maximum les emballages et produits jetables, à penser à donner ou à réparer au lieu de jeter, à refuser les publicités dans les boîtes aux lettres en apposant une étiquette STOP PUB.

Faites du compost pour enrichir votre jardin et jeter moins de déchets alimentaires. Rapportez vos médicaments à la pharmacie, et enfin, triez vos déchets et respectez la nature en n’y jetant aucun déchet.

Enfin, concernant l’alimentation, veillez à acheter en quantité raisonnable, à la coupe ou en vrac, et d’acheter des fruits et légumes de saison.

Les cosmétiques

Nous les utilisons chaque jour pour notre hygiène et pourtant… Nos cosmétiques contiennent de nombreux composés chimiques qui, au fil du temps, imprègnent notre organisme. Lorsque vous choisissez vos cosmétiques, veillez à ce qu’ils ne comportent pas de composés chimiques néfastes pour notre organisme ou notre environnement.

Par exemple : d’alkylphénols, de BHA (E320), de dioxyde de titane (E171), d’éther de glycol (phénoxyéthanol ou phénoxytol), de filtres solaires ou UV (tels que le benzophenone, le phenylmethanone, le methanone ou encore l’oxybenzone par exemple), des formaldéhydes (comme le formol, le formalin, le paraform, le methylene oxide, le methanal…), des huiles et cires de silicon, du lodopropyl, du lyral, des parabènes, des phatalates ou encore du Sodium Laureth Sulfate et ses dérivés…

Depuis 2006, la Commission Européenne exige des industriels qu’ils répondent à toute demande de renseignement des consommateurs sur leurs produits (compositions, effets indésirables ou secondaires…). De plus, un formulaire est mis à disposition par l’ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé) afin que les consommateurs puissent déclarer un effet indésirable suite à l’application d’un cosmétique1.

La consommation d’eau

148 litres, c’est la quantité d’eau que chaque personne consomme par jour pour les usages domestiques !

Quelques gestes simples peuvent réduire cette consommation excessive, tels que d’éviter de faire couler de l’eau inutilement (fermer le robinet quand on se lave les dents ou récupérer l’eau froide de la douche lorsqu’on attend qu’elle devienne chaude afin d’ensuite arroser les plantes par exemple), récupérer l’eau de pluie (elle peut être nécessaire pour arroser les plantes, laver la voiture…), vérifier qu’il y ait aucune fuite d’eau dans votre logement (en effet, 20 % de l’eau traitée et mise en distribution est perdue à cause de fuites. Cela représente 1 milliard de m3 par an). Une chasse d’eau classique consomme entre 6 et 12 litres d’eau ! Pour baisser cette consommation qui représente 20 % de consommation domestique par jour, optez pour des systèmes de chasse d’eau à débit réduit ou, à défaut, placez une bouteille d’eau remplie de sable dans votre chasse d’eau, moins d’eau sera ainsi gaspillée. Enfin, sachez qu’un bain consomme 150 à 300 litres ! Alors que la douche, en plus d’être plus hygiénique et tonique, consomme 50 à 80 litres d’eau.

La consommation d’électricité

Économiser l’électricité va permettre tout d’abord de dépenser moins ! Mais aussi de limiter les émissions de gaz à effet de serre, la construction d’infrastructures dédiées à la fourniture d’électricité ou encore les tensions sur la production.

En pratique, vous pouvez déjà diminuer votre consommation d’électricité par des gestes très simples comme privilégier autant que possible la lumière naturelle, éteindre les lumières inutiles, préférer des ampoules à basse consommation d’énergie ou des lampes LED (elles sont certes plus chères mais ont une durée de vie de 40 000 heures).

Ensuite, dans vos achats, veillez à acheter des appareils mentionnant une classe énergétique au moins « A ».

Ne surchauffez pas votre logement et veillez à baisser vos chauffages lorsque vous vous absentez.

Enfin, éteignez complètement vos appareils et débrancher ceux que vous n’utilisez pas. En effet, une prise branchée ou un appareil en veille consomme quand même de l’électricité.

Dans les déplacements et les transports

Les meilleurs moyens de transport restent les modes de transport alternatifs : la marche, le vélo, la trottinette, les rollers… Bien plus écologiques et économiques lors des petits trajets. Il faut savoir que les petits trajets sont ceux qui sont les plus pollueurs. En plus, c’est bon pour la santé !

Pour les plus longues distances, faire du covoiturage, utiliser les transports en commun comme le bus, le tramway ou le métro, et choisir le train plutôt que l’avion sont de bonnes alternatives qui polluent beaucoup moins.

Si vous utilisez votre voiture, optez pour une voiture peu consommatrice. Entretenez-la et vérifier que vos pneus soient toujours gonflés (des pneumatiques sous-gonflés entraînent une surconsommation). Et enfin, ayez une conduite responsable : modérer votre vitesse, ayez une conduite souple, rouler en douceur sur les premiers kilomètres car le départ à froid consomme davantage, évitez la climatisation, coupez votre moteur à l’arrêt et ne jetez pas de détritus par vos fenêtres.

Au bureau

Au bureau nous sommes hyperconnectés, la technologie est omniprésente pour la majorité des entreprises. Certes, cela nous facilite le travail mais des gestes simples et gratuits peuvent participer à la préservation de la planète.

Vous ne le savez peut-être pas mais trier ses mails, supprimer tous ceux qui peuvent être supprimés, et vider sa corbeille permet d’économiser plus qu’on pourrait le croire. En effet, le stockage inutile de 30 mails gaspille autant qu’une ampoule basse consommation allumée toute une journée !

Sachez également que chaque requête sur les moteurs de recherche demande une énergie conséquente, alors qu’en tapant l’URL directement dans la barre d’adresse, vous diviserez par 4 les émissions de gaz à effet de serre (par rapport à une requête dans un moteur de recherche).

Évitez d’utiliser des couverts jetables, les gobelets près de la fontaine à eau ou de la machine à café.

Enfin, comme à la maison, évitez de laisser vos appareils en veille et d’allumer la lumière si la lumière naturelle est suffisante. 

1.http://ansm.sante.fr/Declarer-un-effet-indesirable/Votre-declaration-concerne-un-autre-produit-de-sante/Votre-declaration-concerne-un-autre-produit-de-sante/Votre-declaration-concerne-un-produit-cosmetique

Étiquettes : habitationstravail

Warning: Cannot assign an empty string to a string offset in /var/www/blog_bis/htdocs/wp-includes/class.wp-scripts.php on line 492