close
Bien-êtreSanté naturelle

Changement d’heure : quelles hormones sont impliquées ?

Changement heure hormones

Cette année encore, la France passe à l’heure d’hiver. Cette pratique, originellement mise en place pour des raisons d’économie d’énergie, laisse augurer le retour des longues soirées d’hiver. Malheureusement, ce décalage horaire n’est pas sans conséquences sur notre santé. En effet, même si les personnes âgées et les enfants sont davantage impactés, la transition perturbe le cycle circadien naturel de tout le monde. Les conséquences sur notre organisme peuvent être multiples : fatigue, système immunitaire affaibli, troubles de l’humeur, perturbation de l’appétit, troubles du sommeil, déficit de l’attention… Contrairement à ce que l’on pourrait croire, passer à l’heure d’hiver perturbe tout autant l’organisme que le passage à l’heure d’été puisque cette transition dérègle le rythme biologique instauré depuis plusieurs mois !

Changement d’heure et dérèglements hormonaux

Par ailleurs, tous ces troubles sont étroitement corrélés à des dérèglements hormonaux. L’inclinaison de la Terre provoque naturellement une baisse de l’exposition solaire durant nos journées hivernales. Ce manque de lumière, exacerbé par le changement d’heure, dérègle notre horloge biologique et affecte la sécrétion de mélatonine, l’hormone qui régule notre rythme veille/sommeil. Le manque de lumière influence également notre état psychologique, pouvant aller jusqu’à la dépression saisonnière. Ce phénomène est engendré par une baisse de la sérotonine, hormone stimulée par la lumière du jour. Enfin, la dopamine est une hormone liée à plusieurs facteurs environnementaux (alimentation, lumière…) qui joue un rôle dans la motivation et les sensations de plaisir. Rééquilibrer ses niveaux hormonaux durant l’automne permet de limiter l’impact du changement d’heure et de la baisse de luminosité sur l’organisme.

Les actifs naturels au service de notre équilibre hormonal

Il est possible de soutenir l’équilibre de vos hormones de manière naturelle :

  • Concernant la sérotonine, le griffonia simplicifolia est une plante africaine dont les graines sont naturellement riches en L-5HTP (hydroxytryptophane), précurseur de la sérotonine. De nombreuses études ont démontré son efficacité lors de déficit en sérotonine, notamment en cas de dépression, d’anxiété, de boulimie, de troubles du sommeil, de maux de tête et de douleurs liées à la fibromyalgie1.
  • Le safran issu de fleurs de Crocus sativus dont l’usage remonte à plus de 3 500 ans, est également bénéfique pour remonter les niveaux de sérotonine. En effet, certaines substances contenues dans le safran (safranal, crocine) inhibent naturellement la recapture de la sérotonine, ce qui favorise l’augmentation de son taux dans le cerveau.
  • Concernant la mélatonine, une complémentation directe peut être envisagée afin de réduire le temps d’endormissement et apporter un sommeil naturel et physiologique de meilleure qualité sans créer ni habitude ni dépendance. Elle peut également soulager les symptômes liés au décalage horaire.
  • Concernant la dopamine, la synthèse de ce neurotransmetteur nécessite la présence de deux acides aminés (L-tyrosine et de L-phénylalanine) que l’on retrouve exclusivement dans l’alimentation. Un apport supplémentaire en ces deux composants permet de soutenir la synthèse naturelle de dopamine.
Êtes-vous en manque de mélatonine ?

Référence :

  1. E Legangneux 1 , J J Mora, O Spreux-Varoquaux, I Thorin, M Herrou, G Alvado, C Gomeni. Cerebrospinal fluid biogenic amine metabolites, plasma-rich platelet serotonin and [3H]imipramine reuptake in the primary fibromyalgia syndrome. Rheumatology (Oxford). 2001 Mar;40(3):290-6.

Demandez conseil à votre praticien si vous souhaitez plus de renseignements sur nos produits de santé naturelle : Dopanergil®, Endormyl®, Safranal tri-actif, Griffonia L-5-HTP.

Attention : Les conseils prodigués dans cet article ne vous dispensent pas de consulter un praticien de santé naturelle.


Warning: Cannot assign an empty string to a string offset in /var/www/blog_bis/htdocs/wp-includes/class.wp-scripts.php on line 492