close
Bien-êtreSanté naturelle

Baisse de motivation : et si vous manquiez de dopamine ?

dopamine

La dopamine est neurotransmetteur qui permet la communication au sein du système nerveux et qui peut influencer directement le comportement.

Elle intervient dans la sensation de plaisir en activant le système de récompense et de renforcement. Elle joue aussi un grand rôle dans la motivation et la prise de risque. Une carence en dopamine peut être ressentie dès le matin et peut affecter la journée entière. Les principaux symptômes sont un manque d’entrain, de motivation, des réveils difficiles, des troubles de la concentration, une lassitude ou une impression de fonctionner au ralenti.

Rentrée scolaire, reprise des activités sportives, changement de saison… la fin de l’été est souvent une période de transition où une baisse de motivation peut vite se faire ressentir. Pour maintenir son niveau de dopamine, il suffit de fournir au corps le précurseur lui permettant de la fabriquer : la L-tyrosine, un acide aminé (composant des protéines). C’est dans la matinée que la synthèse en dopamine est la plus importante, c’est pourquoi il est judicieux de privilégier un petit déjeuner riche en protéines (et pauvre en sucre). On retrouve la tyrosine dans la viande et le poisson, mais aussi dans les oléagineux (amandes, noix…), les légumineuses, l’avocat ou les graines de courge.

Toutefois, dans les cas de carences, de fatigue physique ou mentale, une complémentation en tyrosine peut s’avérer nécessaire1. Il est alors conseillé de choisir un complément apportant également des cofacteurs nécessaires à la transformation de la tyrosine en dopamine (vitamines du groupe B, vitamine C, cuivre…).

Demandez conseil à votre praticien si vous souhaitez plus de renseignements sur notre produit de Santé Naturelle Dopanergil®.

Attention : Les conseils prodigués dans cet article ne vous dispensent pas de consulter un praticien de santé naturelle.

Référence :

1. H.K. Strüder et al. Influence of Paroxetine, Branched-Chain Amino Acids and Tyrosine on Neuroendocrine System Responses and Fatigue in Humans. Horm Metab Res 1998 ; 30(4): 188-194 DOI: 10.1055/s-2007-978864