close
soleil

De tout temps, le soleil accompagne l’être humain : il rythme nos journées, influence notre environnement, nos comportements, nos humeurs et recharge nos batteries. Aussi agréable et bénéfique qu’il soit, le soleil peut aussi être source de danger. Alors, le soleil est-il notre ami ou notre ennemi ? Et bien les deux !

Le soleil est le baromètre de nos humeurs. En effet, l’hiver, environ 2 % de la population connaît une dépression dite saisonnière, liée au manque d’ensoleillement. Les personnes touchées connaissent tristesse, manque d’énergie et de plaisir, troubles de la concentration, anxiété…

En plus, d’être bon pour notre humeur, il l’est aussi pour la santé. Le soleil est la source principale de vitamine D, essentielle pour la santé de nos os et de nos muscles. Un déficit en cette vitamine fragilise les os, augmente le risque de chutes, de fractures et d’ostéoporose.

La vitamine D contribue à l’absorption et à l’utilisation normales du calcium et du phosphore. Elle contribue également au maintien d’une dentition normale, et joue un rôle dans le processus de division cellulaire.

Le soleil n’est donc pas mauvais en soi. Par contre, en abuser ou s’y exposer sans protection devient dangereux.

capital solaire En effet, notre peau est capable d’encaisser un certain nombre de rayons du soleil sans trop de conséquences, c’est ce qu’on appelle le capital solaire. Il varie d’une personne à l’autre, mais une fois ce capital épuisé, de nombreux maux peuvent apparaître (les plus connus étant les mélanomes). La peau possède des capacités naturelles à réparer les dommages du soleil, mais cette capacité de réparation varie d’un sujet à l’autre.

Les rayons ultraviolets (UVA et UVB) accélèrent le vieillissement de la peau et peuvent vite brûler les peaux claires ou non protégées (la conséquence étant les coups de soleil).

Contrairement aux UVB qui restent en surface, les UVA traversent les différentes couches de la peau et altèrent en particulier l’élastine et le collagène. Or ce sont surtout ces substances qui assurent l’élasticité et l’aspect lisse des peaux. De plus, les UVA stimulent la production de radicaux libres qui, eux aussi, accélèrent le vieillissement de la peau…

Comment profiter du soleil en sécurité ?

Il y a bien sûr des conseils à suivre que nous avons entendu maintes fois mais qu’il est judicieux de répéter car ce sont les premiers gestes d’une bonne protection :

  • Ne vous exposez pas aux heures les plus chaudes (entre 11 et 15 heures) et étendez cette marge pour les enfants en bas âge et si vous vous situez dans les pays tropicaux. Plus vous êtes proche de l’équateur, plus le soleil est dangereux.
  • Mettez de la crème solaire adaptée à votre type de peau.
  • Portez des vêtements couvrants de couleur claire, en coton ou lin, et mettez un chapeau, une casquette ou un foulard.
  • Portez des lunettes de soleil à verres filtrants.

Outre ces conseils, sachez qu’une peau bien hydratée et approvisionnée en antioxydants sera mieux à même de se protéger contre l’agression des ultraviolets du soleil. L’excès de radicaux libres engendre un vieillissement prématuré de la peau.

Les antioxydants sont des molécules qui permettent aux cellules du corps de mieux se régénérer et de mieux combattre les radicaux libres issus du stress cellulaire.

Ces nutriments, s’ils ne sont pas apportés en quantité suffisante par l’alimentation, peuvent pénaliser une bonne protection cellulaire notamment au niveau de la peau.

Une supplémentation en antioxydants de qualité peut donc devenir utile : misez sur la SOD, le resvératrol, la vitamine E, la vitamine C, le N-acétyl-cystéine (NAC) ou encore des minéraux comme le zinc ou le sélénium.

Une autre supplémentation peut s’avérer nécessaire : il s’agit de l’astragale. Il a été démontré que les Astragalosides IV (principes actifs contenus dans l’astragale) augmentent la durée de vie des cellules de la peau exposée au soleil (UVA) et retardent le photo-vieillissement1. Une supplémentation en astragale hautement concentrée en Astragalosides IV peut donc aider à lutter contre ce phénomène.

Demandez conseil à votre praticien si vous souhaitez plus de renseignements sur nos produits de Santé Naturelle Teloregen® et Resverasod®.

Attention : Les conseils prodigués dans cet article ne vous dispensent pas de consulter un praticien de santé naturelle.

Références :
1. Liu X, Min W. Protective effects of astragaloside against ultraviolet A-induced photoaging in human fibroblasts. Zhong Xi Yi Jie He Xue Bao. 2011 Mar;9(3):328-32.