close
Bien-être

Le changement d’heure c’est ce week-end !

heure

Le passage à l’heure d’été, c’est ce week-end !

Dans la nuit de samedi à dimanche, nous devrons avancer nos montres et horloges d’une heure. À 2 h du matin, il sera 3 h ; nous « perdrons » donc une heure de sommeil. Mais ce changement d’heure sera-t-il le dernier ?

Un nouveau pas vers la fin du changement d’heure a été fait ce mardi 26 mars. Le parlement européen a voté pour donner son avis sur la fin du changement d’heure saisonnier, et c’est le pour qui l’a emporté, avec 410 voix (192 voix contre et 51 abstentions).

Néanmoins, même si le changement d’heure a été voté, celui que nous allons vivre ce week-end ne sera pas le dernier.

En effet, cette décision pose un véritable casse-tête logistique au sein de l’Union européenne. Chaque pays doit organiser sa propre consultation et décider avant avril s’il souhaite rester sur l’heure d’été ou d’hiver, comme l’a demandé la Commission européenne, qui s’est saisi du dossier.

C’est chose faite pour la France : plus de 80% des Français ont dit souhaiter supprimer ce mécanisme. Les résultats publiés par l’Assemblée nationale le 6 mars ont vu une majorité de Français soutenir l’heure d’été.

Les pays choisissant par eux-mêmes, un décalage horaire pourrait apparaître entre pays voisins qui partageaient jusque-là la même heure. Ce qui pourrait compliquer la vie des travailleurs frontaliers, de l’industrie du tourisme ou de certaines entreprises par exemple. Le dossier est si complexe et nécessite une telle coordination entre les Etats-membres (il faut attendre les décisions de chaque État-membre de l’UE, ainsi que l’avis final du Parlement et de la Commission européenne) qu’un éventuel changement d’heure n’interviendrait pas avant 2021.

Pourquoi le mécanisme du changement d’heure avait-il été mis au point ?

Le changement d’heure initial date de l’occupation allemande en 1940 : à cette époque, l’Allemagne était déjà en décalage horaire de 2 heures par rapport à la France, c’est-à-dire à « l’heure d’été ». Au fur et à mesure de la progression allemande vers la France, le régime nazi a imposé le changement d’heure afin que le Reich soit uniforme. Ainsi, la France fut coupée en deux pendant l’occupation : l’heure de Vichy et l’heure de la « France libre ».

Cette « heure allemande » fut abandonnée après la victoire des Alliés.

Mais l’idée a été reprise plus tard et fut à nouveau instaurée en France en 1975 suite au choc pétrolier de 1974 afin de faire des économies d’énergie. L’objectif étant de réduire au maximum l’éclairage électrique en adaptant notre heure à celle du soleil afin de bénéficier le plus longtemps possible de la lumière naturelle.

Comment bien vivre les changements d’heure ?

Pour bien vivre ces derniers passages à l’heure d’été et d’hiver, suivez ces quelques petits conseils :

  • Préparez la veille tout ce qui peut vous faire gagner un temps précieux au réveil.
  • Adoptez un rythme régulier. L’essentiel est d’adopter une régularité dans vos horaires : si vous vous couchez à minuit, couchez-vous le plus possible à minuit. Idem pour le lever. Être régulier dans le temps de sommeil compte aussi, si dormir 6h de temps vous suffit, essayer de dormir 6h de temps toutes les nuits, idem si vous sentez que vous avez besoin de dormir 9h de temps.
  • Réhabilitez la sieste. Il peut être utile de réhabiliter la sieste pour palier vos perturbations de sommeil dues au décalage horaire. Une sieste efficace dure 20 à 30 minutes grand maximum.
  • Limitez la consommation d’excitants après 16h. Café, soda, thé… sont autant de boissons qui contiennent des excitants type caféine. Il est préférable de ne pas en prendre après 16 heures.
  • Dinez léger, et tôt ! Des trois repas, le dîner est celui qui devrait être le plus léger. Essayer de dinez tôt pour laisser un temps assez espacé entre votre dernier repas et votre coucher. En effet, la position allongée ne favorise pas une bonne digestion.
  • Préparez votre coucher et tout ce qui peut vous aider à plonger avec délice dans un vrai sommeil réparateur.
  • Favorisez un environnement calme et propice au sommeil. Evitez les écrans et toutes sources de lumière bleue, préférez la lecture et la musique calme.
  • Enfin, écoutez votre corps ! Bâillements, paupières lourdes, yeux qui picotent… Soyez à l’écoute de ces signaux que votre corps vous envoie.