close
NutritionSanté naturelle

L’artichaut : un antioxydant puissant !

L’artichaut : un antioxydant puissant !

L’artichaut est une plante herbacée vivace appartenant à la famille des Astéracées. Il possède des tiges ramifiées, robustes, cannelées et ornées de grandes feuilles. La partie comestible est l’inflorescence.

Les bienfaits de l’artichaut ont commencé à être étudiés au début du XXe siècle, lorsque des chercheurs français confirmèrent son action efficiente sur les reins et la vésicule biliaire. Vers le milieu du siècle, des Italiens isolèrent un composé de la plante qu’ils nommèrent cynarine. C’est grâce à la présence de cette substance que l’artichaut est conseillé notamment pour aider à lutter contre les problèmes de foie.

L’artichaut est utilisé en phytothérapie car il possède de nombreuses vertus.

Il contient de nombreuses vitamines et est un puissant antioxydant grâce à ses composés phénoliques1. En raison de la présence d’inuline, l’artichaut intervient dans le renforcement du système immunitaire et participe à la santé des intestins2. En effet, l’artichaut soutient la digestion, participe à la sécrétion des fluides digestifs, à la détoxification du foie, et au confort intestinal.

Enfin, la présence des fibres alimentaires permet de lutter contre la constipation3.

Demandez conseil à votre praticien si vous souhaitez plus de renseignements sur nos produits de Santé Naturelle Hépatobile® Artichaut – Chrysantellum et Hépatobile® liquide.

Sources :
1. Wang M, Simon JE, et al. Analysis of antioxidative phenolic compounds in artichoke (Cynara scolymus L.). J Agric Food Chem 2003 January 29 ; 51 (3) : 601-8.
2. Meyer D, Stasse-Wolthuis M. The bifidogenic effect of inulin and oligofructose and its consequences for gut health. Eur J Clin Nutr. 2009 Nov ; 63 (11) : 1277-89.
3. Lintas et Capeloni 1998 dans Lopez G, Ros G, Rincon F, Periago MJ, Martinez MC, Ortuno J. Relationship between physical and hydration properties of soluble and insoluble fiber of artichoke. Journal of Agricultural and Food Chemistry 1996 ; 44 : 2773-8.

Attention : Les conseils prodigués dans cet article ne vous dispensent pas de consulter un praticien de santé naturelle.