close
NutritionSanté naturelle

Ingérer moins d’aluminium ? c’est possible !

Ingérer moins d’aluminium ? c’est possible !

L’aluminium s’est imposé dans nos produits de consommation. Comment l’éviter ?

Supprimez le papier aluminium qui sert à la conservation des aliments. Lorsqu’il est en contact avec des aliments, des fines particules peuvent s’y déposer. Éviter aussi les boîtes de conserve en Tetra Pak et vérifiez les composants des emballages.

Evitez la cuisson en papillote. Préférez la cuisson à la vapeur douce ou au four sur du papier cuisson végétal. Evitez aussi l’utilisation des ustensiles de cuisine en aluminium ou remplacez-les dès qu’ils sont abimés.

Préférez l’eau de boisson plutôt que l’eau du robinet : certaines communes ajoutent du sulfate d’aluminium ou du chlorure d’aluminium pour la rendre moins trouble. Vous pouvez consulter le site orobnat.sante.gouv.fr qui vous donnera des précisions sur la teneur en aluminium de l’eau de votre commune.

Lors de vos courses, vérifiez les étiquettes alimentaires. Pour vous aider, sachez que l’on retrouve de l’aluminium dans les additifs suivants : E173 (colorant alimentaire), E520-E521-E522-E523 (présents dans les plats préparés), E554-E555-E556-E559 (présents dans les laits en poudre, le sel, le sucre, le cacao, certains fromages, certains saucissons…), E541 (présent dans les viennoiseries, les biscuits…). Rien de mieux que les repas fait maison et les produits frais bio et de saison !

Faites attention aux médicaments : certains médicaments contiennent de l’aluminium et si leur posologie est élevée, la dose hebdomadaire maximale recommandée par l’EFSA peut être facilement dépassée. Prenez conseil auprès de votre praticien.

L’EFSA a fixé la dose hebdomadaire tolérable provisoire à 1 mg par kg par semaine. La plupart des Européens dépassent cette dose.