close
Ces bactéries bénéfiques à notre flore intestinale

Notre intestin contient environ 100 000 milliards de bactéries (que l’on appelle microbiote intestinal) pesant au total plus de 2 kg. C’est cent fois plus que nos cellules et mille fois plus que le nombre d’étoiles présentes dans notre galaxie ! Le microbiote est constitué de colonies en équilibre, et c’est cet équilibre qui assure les fonctions optimales. Cela se traduit donc par un véritable écosystème, une symbiose avec l’organisme entier.

Parmi ces micro-organismes, nous comptons les bonnes bactéries : les probiotiques. Ce sont des « micro-organismes vivants qui, lorsqu’ils sont ingérés en quantité suffisante, exercent des effets positifs sur la santé, au-delà des effets nutritionnels traditionnels » 1. Nous vous livrons les bienfaits de 5 d’entre eux :

  • Lactobacillus gasseri : la particularité de cette souche a été mise en évidence lors d’études scientifiques : sa capacité à réduire la graisse adipeuse et à favoriser la perte de poids2 en complément de mesures diététiques.
  • Bifidobacterium animalis lactis : dans une étude portant sur 32 patients atteints de colite ulcéreuse, cette souche, administrée en association avec d’autres probiotiques, a montré « une tendance vers une rémission accrue » 3.
  • Lactobacillus acidophilus : cette souche atténue les désagréments connus chez les patients intolérants au lactose comme la diarrhée, les crampes abdominales ou encore les vomissements4.
  • Lactobacillus casei : une découverte suggère que cette souche est capable de réduire l’inflammation du système digestif et protège contre d’autres bactéries néfastes, telle que l’E. coli5.
  • Lactobacillus plantarum : cette souche aurait un effet protecteur contre les infections intestinales. Une étude randomisée en double aveugle et placebo a montré que pour les patients sous antibiotiques, les diarrhées à Clostridium étaient moins fréquentes si le traitement antibiotique était associé avec la souche Lactobacillus plantarum6.

Sources :
1.FAO/OMS 2001
2.How the bacteria in your gut is linked to the size of your waistline, Mercola.
3.Ghouri YA, Richards DM, Rahimi EF, Krill JT, Jelinek KA, DuPont AW (Dec 9, 2014). «Systematic review of randomized controlled trials of probiotics, prebiotics, and synbiotics in inflammatory bowel disease» Michael N. Pakdaman, Jay K. Udani, Jhanna Pamela Molina et Michael Shahani, « The effects of the DDS-1 strain of lactobacillus on symptomatic relief for lactose intolerance – a randomized, double-blind, placebo-controlled, crossover clinical trial », Nutrition Journal, no 15:56,‎ 20 mai 2016
4.Isabelle Ingrassia, Antony Leplingard et Arlette Darfeuille-Michaud, « Lactobacillus casei DN-114 001 Inhibits the Ability of Adherent-Invasive Escherichia coli Isolated from Crohn’s Disease Patients To Adhere to and To Invade Intestinal Epithelial Cells », Appl Environ Microbiol, no 71,‎ juin 2005, p. 2880–2887
5.Magdalena Urbańska et Hania Szajewska, « The efficacy of Lactobacillus reuteri DSM 17938 in infants and children: a review of the current evidence », Eur J Pediatr, no 173,‎ 13 mai 2014, p. 1327-1337
6.Marlene Wullt, « Lactobacillus plantarum 299v for the treatment of recurrent Clostridium difficile-associated diarrhoea: a double-blind, placebo-controlled trial », Scandinavian journal of infectious diseases, vol. 35, no 6-7,2003, p. 365-367

Demandez conseil à votre praticien si vous souhaitez plus de renseignements sur nos produits de Santé Naturelle Probiotiques 10MdProbiotiques IBSProbiotiques L-Gasseri.

Attention : Les conseils prodigués dans cet article ne vous dispensent pas de consulter un praticien de santé naturelle.

Étiquettes : alimentationflore intestinaleintestinnutritionprobiotiques